Colère sociale : jusqu'où ?

Colère sociale : jusqu'où ?

L'ÉDITO - Un an après la formation du mouvement des gilets jaunes, la colère est toujours présente mais les revendications ne sont pas claires. L'on se pose des questions sur la suite du mouvement.

Le mouvement des gilets jaunes fête sa première année. Un anniversaire marqué par des violences à Paris comme en province. Selon Olivier Mazerolle, "le mouvement des gilets jaunes en tant que représentant de l'opinion est mort". Non seulement il est incapable de se structurer et de formuler des revendications précises, mais il attire également les casseurs. Raison pour laquelle, une majorité de Français ne souhaite pas voir se répéter chaque samedi des scènes de dévastation. Le mouvement peut-il encore durer ? Emmanuel Macron peut-il être satisfait de la journée de samedi dernier ? Qui pourra incarner le mécontentement et la colère sociale des Français ?

Ce dimanche 17 novembre 2019, Olivier Mazerolle, dans sa chronique "L'édito", nous parle de l'essoufflement du mouvement des gilets jaunes, un an après sa création. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 17/11/2019 présentée par Anne-Chloé Bottet, sur LCI.

Toute l'info sur

Les Matins LCI - Week-end

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours de récré ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Quitté par son épouse Wanda, l'attaquant argentin Mauro Icardi ne s’entraîne plus avec le PSG

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.