Coupures de courant : le bras de fer entre le gouvernement et la CGT

Coupures de courant : le bras de fer entre le gouvernement et la CGT

La tension monte entre le gouvernement et les syndicats après le placement en garde à vue de deux membres de la CGT Énergie en Dordogne. Ils sont soupçonnés d'avoir coupé l'électricité qui alimentait une usine classée Seveso.

Deux agents d'Enedis ont passé six heures en garde à vue en Dordogne pour mise en danger de la vie d'autrui. Ils sont soupçonnés d'avoir participé à une coupure d'électricité sauvage, le 10 janvier dernier, pour protester contre la réforme des retraites. En déplacement dans les Hauts-de-France, le patron de la CGT, Philippe Martinez, n'a pas condamné cet acte, mais a rejeté la faute sur le gouvernement.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 22/01/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 22 janvier 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS conseille aux plus de 60 ans et aux personnes vulnérables de ne pas voyager

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Présidentielle : Eric Zemmour est l'invité du 20h de TF1

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.