Crise des hôpitaux : qu'est-ce qui fait craquer le personnel ?

Crise des hôpitaux : qu'est-ce qui fait craquer le personnel ?

Pour la première fois, le malaise dans les hôpitaux a gagné tous les services. Les médecins, les aides-soignants et les infirmières se mobilisent ensemble ce jeudi. La crise ne date pas d'hier mais le ras-le-bol semble avoir passé un cap. Eléments d'explication.

Les services d'urgence étaient déjà en grève depuis six mois. Ce jeudi, c'est tout l'hôpital qui descend dans la rue pour réclamer un plan d'urgence. Des manifestations étaient organisées à Paris et dans la plupart des grandes villes. Pour la première fois, le malaise a gagné tous les étages, tous les services même les directeurs d'hôpitaux : tous ont la sensation de ne plus arriver à soigner correctement leurs patients.  

Toute l'info sur

Le 13H

Plus de patients et moins de lits

Des patients en augmentation : c'est le cas notamment aux urgences avec 21 millions de passages par an, un chiffre multiplié par deux en 20 ans. Parallèlement, on a demandé aux hôpitaux d'économiser 8 milliards d'euros en moins de 10 ans. Des économies faites sur les salaires et sur les lits. Plus de 13 500 lits ont ainsi été supprimés en 6 ans. 

Lire aussi

L'idée était de transformer l'hôpital, de développer l'accueil de jour pour que les patients y restent moins longtemps. Mais c'était sans compter avec le vieillissement de la population et des soignants. Aujourd'hui, 45% des médecins ont plus de 55 ans. Cela veut dire que la pénurie de médecins ne fait que commencer. 

C'est une des grandes angoisses de l'hôpital : comment y attirer des soignants avec si peu de moyens ? Les blouses blanches réclament aujourd'hui la fin de la cure d'austérité, au moment où les parlementaires examinent le budget de la santé. Or, tel qu'il a été voté en première lecture, il prévoit de réclamer  4 milliards d'euros d'économie l'an prochain aux soignants.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : au Royaume-Uni, deux cas du variant Omicron détectés

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Avec le variant Delta, le risque de contamination explose dans le métro

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.