VIDÉO - "D'où tu sors, qui t'a élu ?" : passe d'armes entre le cinéaste Romain Goupil et Eric Drouet dans La Grande Explication

Social

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

CLASH - Le réalisateur français, figure de Mai-68, s'est employé à critiquer les huit communicants des Gilets jaunes sur le plateau de La Grande Explication ce mercredi. Il a directement interpellé Eric Drouet, l’un des porte-paroles du mouvement en remettant notamment en cause sa légitimité à représenter le peuple.

 "D’où tu sors ? Qui t’a élu ?" Moment de tension sur le plateau de La Grande Explication, mercredi 28 novembre, impliquant Romain Goupil et Eric Drouet. Invité de cette émission spéciale de LCI, le réalisateur a vertement interpellé l'un des initiateurs du mouvement, en l'attaquant sur sa légitimité.

Lire aussi

"Mais où est la consultation?"

Cet ancien militant trotskiste et figure de Mai-68 était invité à prendre la parole face à des Gilets jaunes, parmi lesquels Eric Drouet, initiateur de la journée du 17 novembre. Un peu moins contestataire qu'il y a cinquante ans, le cinéaste qui a appelé à voter Emmanuel Macron à la présidentielle, a durement jugé le mouvement pour son manque de structuration. Plus directement, il s'en est pris au chauffeur routier et à son rôle de "communicant", dont il a dénoncé l'illégitimité, faute de "consultation". 

Continuant à prendre à partie Eric Drouet, il lui a reproché d'avoir comme "objectif de monter sur l’Elysée". "Il le dit avant que le mouvement ait commencé", poursuit-il, inarrêtable, ne laissant à personne la possibilité de l'interrompre. Et de demander à l'intéressé : "Mais où est la consultation ?" Et de continuer, offensif et en ajoutant le tutoiement "D’où tu sors ? D’où tu parles ? Qui c’est qui t’a élu ? ".

Le cinéaste est également revenu, en haussant la voix, sur les actes racistes, islamophobes et homophobes qui ont eu lieu sur certains points de blocage de Gilets jaunes. Ce à quoi Eric Drouet a répondu que les violences n’étaient en rien symboliques du mouvement. Pour finir avec une comparaison par l'absurde : "S’il y a 5% de voleurs, on va dire que toute la population est un voleur ?"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter