Gabriel Magner : "C'était une façon de montrer notre solidarité"

Gabriel Magner : "C'était une façon de montrer notre solidarité"

INTERVIEW - Un conducteur de transport en commun à Nantes a été agressé mardi soir. Le lendemain, c'est toute l'entité, salariés et employeurs, qui décide de s'unir pour interrompre le trafic.

Mercredi était une journée sans transport en commun pour les Nantais. Le trafic a été interrompu par les salariés et l'employeur, suite à l'agression d'un conducteur mardi soir. Un choix commun qui est souvent très rare. "C'était une façon de montrer notre solidarité", précise Gabriel Magner, délégué syndical CFDT. D'ailleurs, pour la direction, il est plus facile de désorganiser une journée plutôt que d'avoir plusieurs petites coupures. Est-il courant de voir ce genre d'agression dans les transports en commun de Nantes ?

Ce jeudi 7 novembre 2019, dans la chronique "L'invité", Gabriel Magner parle de l'interruption du traffic à Nantes suite à l'agression d'un conducteur de transport en commun. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 07/11/2019 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Toute l'info sur

La Matinale

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 patients en réanimation quasiment atteint

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

Lire et commenter