VIDÉO - Manifestante blessée à Nice : sa fille dénonce les propos "indignes" et "déplacés" d'Emmanuel Macron

VIDÉO - Manifestante blessée à Nice : sa fille dénonce les propos "indignes" et "déplacés" d'Emmanuel Macron

GILETS JAUNES - Au micro de LCI, la fille de la manifestante grièvement blessée samedi dernier à Nice a dénoncé les propos "indignes" et "déplacés" du président de la République.

"Je trouve ces propos indignes de la part du président. C’est déplacé" : voilà comment la fille de la manifestante blessée samedi à Nice a réagi, deux jours après les faits, aux déclarations polémique d'Emmanuel Macron, qui avait souhaiter à la septuagénaire un "prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse". 

"Quand on est fragile, qu'on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci", avait continué le chef de l'Etat dans Nice-Matin, suscitant de nombreuses réactions.

Lire aussi

Geneviève Legay,  porte-parole de l'association Attac dans les Alpes-Maritimes âgée de 73 ans, a violemment chuté samedi lors d'une charge des forces de l'ordre alors qu'elle manifestait dans un périmètre interdit. Des plaintes visant la police et le préfet des Alpes-Maritimes ont été déposées ce lundi pour violence en réunion avec arme par personnes dépositaire de l'autorité publique contre personne vulnérable. 

Manifestation à Nice

"J’ai de plus en plus de mal à faire confiance à la justice mais je veux faire confiance. Je veux être positive, je sais qu’il y a beaucoup de gens qui se battent et qui se battront avec nous", a encore déclaré sa fille, lors d'une manifestation de soutien qui a rassemblé environ 500 personnes lundi en début de soirée place Garibaldi.

En vidéo

Gilets jaunes : la fille de la manifestante blessée à Nice veut "faire confiance" à la justice

Toujours ce lundi, le procureur de la République de Nice a fait savoir lors d'une conférence de presse que la manifestante blessée n'avait "pas été touchée intentionnellement", et n'avait eu "aucun contact avec un agent de sécurité" mais qu'elle était tombée après avoir été "poussée", indiquant toutefois qu'il apparaissait "difficile de savoir qui, exactement, était derrière elle".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

"Cela ne va pas le faire" : pessimisme sur l'efficacité des vaccins anti-Covid existants face à Omicron

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.