VIDÉO - Gilets jaunes : tags, selfies sur le toit... l'Arc de Triomphe pris d'assaut

VIDÉO - Gilets jaunes : tags, selfies sur le toit... l'Arc de Triomphe pris d'assaut
Social

PROTESTATION - Les manifestations qui se déroulent ce samedi dans la capitale se concentrent dans le secteur de l'Etoile. C'est là que l'Arc de Triomphe a été envahi par des manifestants, qui ont accédé au toit.

Une "prise de guerre" dont les images vont faire le tour du monde. Après de violents heurts avec les forces de l'ordre, certains manifestants arborant des gilets jaunes sont parvenus à occuper le parvis de l'Arc de Triomphe ce samedi après-midi. Avant de parvenir à atteindre le sommet du bâtiment. 

Les échauffourées se sont d'abord concentrées en matinée autour de l'Arc de Triomphe et notamment près  de la flamme du Soldat inconnu où des manifestants ont entonné une Marseillaise. Un tag "les gilets jaunes triompheront" a été peint sur le monument. Après ces premiers heurts, les manifestants ont reflué vers d'autres quartiers et dans des avenues adjacentes, notamment la prestigieuse avenue Foch où plusieurs véhicules et bâtiments saccagés. 

Lire aussi

"Mise en cause de symboles"

Toute l'info sur

La colère des Gilets jaunes

Mais d'autres sont parvenus à accéder à l'intérieur de l'Arc de Triomphe, parvenant à rejoindre le toit. C'est là que des scènes improbables ont été filmées par plusieurs médias dont LCI, sur lesquelles on aperçoit des Gilets jaunes parader sur le toit, se prenant en selfie avec la vue sur la capitale.  En bas, des Gilets jaunes continuent d'occuper le terrain, et certains taguent les murs : "On a raison de se révolter", "Macron démission"...

"Au risque de paraître vieux jeu, je veux dire à quel point j’ai été choqué par la mise en cause de symboles qui sont des symboles de la France", avait réagi à la mi-journée le Premier ministre Edouard Philippe

Le bilan provisoire de la journée ne cesse de grimper : la préfecture a fait également état de 158 interpellations en milieu d'après-midi, soit davantage que pendant l'ensemble du précédent rassemblement parisien le 24 novembre, où 103 personnes avaient été arrêtées. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent