VIDÉO - Grève générale du 5 décembre : vous n'avez rien compris à la réforme des retraites ? On vous explique tout

VIDÉO - Grève générale du 5 décembre : vous n'avez rien compris à la réforme des retraites ? On vous explique tout
Social

Toute L'info sur

Les grèves de décembre 2019 contre la réforme des retraites

KÉZAKO - Mise en place d’un système universel à points, fin des régimes spéciaux, âge de départ à la retraite… LCI vous explique en vidéo la réforme au cœur du mouvement social qui débute le 5 décembre.

C’est sans doute le dossier la plus complexe du quinquennat d’Emmanuel Macron. Le plus explosif aussi. Jeudi 5 décembre, les syndicats organisent dans toute la France une première journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Mais de quoi s’agit-il au juste ? 

Durant la campagne de 2017, le futur chef de l’Etat avait annoncé sa volonté de repenser un système complexe, mis en péril par l’allongement de la durée de vie et la faiblesse des cotisations, sa principale source de revenus. LCI vous explique les grandes lignes du projet qui sera présenté l’an prochain au Parlement dans cette vidéo…

Lire aussi

Un seul régime, un nouveau calcul

La réforme envisagée par l’exécutif consiste à remplacer les 42 régimes de retraites existants par un système universel à points, cumulés durant toute la carrière professionnelle. A terme, un euro cotisé donnera les mêmes droits à chaque Français, qu’il soit salarié du privé, fonctionnaire ou travailleur indépendant. 

Cette remise à plat entraîne, de facto, la fin de la plupart des régimes spéciaux qui permettent à certaines catégories professionnelles de partir plus tôt la retraite, du fait de leurs conditions de travail. C’est notamment le cas des cheminots et des personnels de la RATP,  en première ligne de la grève du 5 décembre (reconductible). Elle change également le calcul de toutes les pensions de retraite, quel que soit le régime. Pour le pire, craignent les opposants à la réforme, tandis que le gouvernement assure que des négociations seront engagées pour en limiter les effets.

Si Emmanuel Macron a dit à plusieurs reprises sa volonté de maintenir l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans pour la majorité des actifs, un âge d’équilibre, autour de 64 ans, pourrait être instauré afin de bénéficier d’une retraite à taux plein. Ce qui contraindra les Français à travailler plus longtemps s'ils souhaitent bénéficier d'une pension de retraite équivalente à ce qui est pratiqué aujourd'hui.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter