L'édito Aphatie : "On a le droit de critiquer une religion, mais le droit au blasphème qui est revendiqué n'existe pas"

L'édito Aphatie : "On a le droit de critiquer une religion, mais le droit au blasphème qui est revendiqué n'existe pas"
Social

L'EDITO APHATIE - L'affaire Mila agite les réseaux sociaux et secoue la classe politique. L'adolescente de seize ans a-t-elle dépassé les limites qu'autorise la liberté d'expression ?

Toute l'info sur

La Matinale

Cible de menaces de mort pour avoir critiqué l'islam sur les réseaux sociaux, Mila a livré sa version des faits. Dans "Quotidien", elle dit regretter ses propos mais rappelle sa liberté de blasphémer. Des personnalités politiques de tous bords ont réagi à la polémique. "On peut critiquer les symboles d'une religion, mais pas les pratiquants de la religion", a estimé Jean-Michel Aphatie.

Ce mardi 4 février 2020, Jean-Michel Aphatie, dans sa chronique "L'édito Aphatie", est revenu sur l'affaire Mila . Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 04/02/2020 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent