Le projet de réforme des retraites est "plus de gauche que de droite", plaide Gilles Le Gendre

Le projet de réforme des retraites est "plus de gauche que de droite", plaide Gilles Le Gendre
Social

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

SOCIAL - Le projet de réforme des retraites est "plus de gauche que de droite", a assuré dimanche le patron des députés LREM Gilles Le Gendre qui compte sur les négociations entre gouvernement et syndicats réformistes pour sortir de la grève dans un "délai raisonnable".

Les députés de la majorité montent en première ligne pour défendre la réforme des retraites. A commencer par le premier d'entre eux, Gilles Le Gendre, invité de En toute Franchise sur LCI ce dimanche. "C'est une réforme qui va apporter des progrès considérables pour des populations dont on se moquait littéralement", a assuré le chef de file des députés de la majorité, citant les femmes, les agriculteurs ou les personnes aux carrières hachées. 

 "Si vous voulez placer cette réforme sur un curseur droite-gauche, je peux vous assurer qu'il faut la placer plutôt du côté gauche que du côté droit, parce que c'est une réforme qui porte un progrès social considérable", a d'ailleurs plaidé sur LCI le député de Paris, au 18e jour de la mobilisation contre cette réforme voulue par Emmanuel Macron. 

Relayant l'appel à la trêve lancé samedi par Emmanuel Macron, le chef des députés de la majorité s'est dit "raisonnablement optimiste" sur le fait de mettre fin aux grèves à la SNCF et la RATP "dans un délai raisonnable".

"Nous irons jusqu'au bout de cette réforme, les syndicats le savent, tout comme ils savent que nous ne relâchons aucun effort pour les convaincre de venir avec nous dans cette réforme", a-t-il déclaré, notamment sur la question cruciale de l'âge pivot de 64 ans auquel s'oppose la CFDT.  Dans la droite ligne du nouveau Monsieur Retraites du gouvernement. Dans le JDD, Laurent Pietraszewski n'a pas fait d'ambages : "Nous ne reviendrons pas sur la suppression des régimes spéciaux. Mais le dialogue social se poursuit avec les confédérations syndicales", a-t-il assuré précisant que sera présenté "lundi un programme et un calendrier de concertation".

Lire aussi

"Dès demain, le Premier ministre va envoyer à l'ensemble des organisations syndicales et patronales, un programme de travail qui découle directement des décisions qu'ils ont prises ensemble mercredi et jeudi", a-t-il dit. Suivront début janvier des réunions avec les partenaires sociaux, avant que le projet ne passe en conseil des ministres le 22 janvier.

"Je souhaite ardemment que les obstacles politiques soient levés avant le début de la discussion parlementaire", a souligné M. Le Gendre qui aimerait que le texte soit voté à l'Assemblée avant les municipales de mars 2020.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent