VIDÉO - Pompiers en colère : des heurts éclatent lors de la manifestation à Paris, 6 arrestations

Social

TENSIONS - Alors que le rassemblement des pompiers touchait à sa fin place de la Nation, à Paris, des heurts ont éclaté entre les manifestants et les forces de l'ordre. La dispersion était en cours en début de soirée. Trois policiers ont été blessés et six participants interpellés, selon la préfecture.

Parti de la place de la République, à Paris, le cortège est arrivé dans le calme place de la Nation. C'est là que des heurts ont éclaté entre les pompiers, qui protestaient ce mardi 14 octobre contre leurs conditions de travail, et les forces de l'ordre. Aux alentours de 18h, les policiers ont tiré des dizaines de grenades lacrymogènes et des lanceurs d'eau pour tenter de disperser les manifestants. Une dispersion difficile, marquée par un face à face tendu et l'envoi de fumigènes par des pompiers, en guise de réponse. 

"Malgré les engagements pris et en dépit des nombreux ordres de dispersion, certains manifestants refusent de quitter les lieux et s'en prennent aux FDO (forces de l'ordre, ndlr)", a communiqué la préfecture de police. Le calme est revenu vers 19h30 et les manifestants ont commencé à se disperser. "Des incidents isolés, contenus grâce à l’intervention des forces de l’ordre, ont fait 3 blessés parmi les policiers et ont donné lieu à 6 interpellations", a fait savoir place Beauvau dans un communiqué. Un bilan officiel qui ne dénombre pas d'éventuels blessés du côté des manifestants, alors que des vidéos, faisant état de pompiers touchés notamment à la tête, circulent sur les réseaux sociaux ce mardi soir. 

Voir aussi

Selon BFMTV, la situation a dégénéré après que des manifestants se sont rendus sur le périphérique parisien, au niveau de la porte de Vincennes, pour perturber la circulation. D'importants embouteillages se sont alors formés. Un autre rassemblement non-prévu a eu lieu devant l'Assemblée nationale en fin de journée. Celui-ci a été dispersé par les policiers. La manifestation a réuni entre 7 000 et 10 000 personnes selon les syndicats, et 7 400 selon la police.

Après avoir reçu les syndicats en marge de la manifestation, le ministère de l'Intérieur a annoncé l'organisation de deux nouvelles réunions : l'une le 6 novembre s'agissant des retraites, l'autre le 14 novembre concernant l'ensemble des revendications. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter