VIDÉO - Marlène Schiappa annonce un nouveau dispositif dès octobre pour mieux détecter les violences conjugales

VIDÉO - Marlène Schiappa annonce un nouveau dispositif dès octobre pour mieux détecter les violences conjugales

VIOLENCES CONJUGALES - Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé sur TF1 dimanche la mise en place d'un dispositif de partage d'alerte pour détecter les violences et permettre aux femmes d'en réchapper, à compter du mois d'octobre.

A l'appel de Muriel Robin, ce dimanche dans le JDD, 87 personnalités ont signé une tribune pour "que les victimes de violences conjugales "ne meurent plus dans l'indifférence totale". Parmi les signataires figurent Carole Bouquet, Mimie Mathy, Vanessa Paradis, Pierre Palmade, Alexandra Lamy, Julien Clerc, Stéphane Bern, Michel Drucker, Claude Chirac et Amélie Mauresmo. Une initiative saluée par Marlène Schiappa qui annonce la mise en place d'un "partage d'alertes". 

Lire aussi

Un dispositif spécifique sera mis en place, le mois prochain

"A partir du mois prochain, il y aura un partage d'alertes entre la police, la justice, les personnels urgentistes mais aussi les travailleurs sociaux, les associations, pour mieux détecter ces violences et permettre à ses femmes d'en réchapper avant qu'il ne soit trop tard", a déclaré la ministre au micro de TF1. 

Pour les signataires qui ont répondu à l'appel de Muriel Robin, il faut "donner les moyens d'agir à ceux qui prennent en charge les femmes victimes et les hommes auteurs de ces violences". Ils réclament en outre "une formation O.BLI.GA.TOI.RE nationale de tous les métiers de loi (police, gendarmerie, juges, magistrats) et un plan d'urgence pour l'hébergement des femmes".

Sous le titre "Sauvons celles qui sont encore vivantes", Muriel Robin rappelle dans le JDD que "tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint ou de son ancien conjoint" et que l'an dernier "123 ont ainsi perdu la vie" tandis que "225.000 autres ont été victimes de violences conjugales". Et d'appeler à un rassemblement, le 6 octobre prochain, devant le Palais de Justice de Paris. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La vaccination ouverte aux 5-11 ans fragiles dès le 15 décembre, annonce Jean Castex

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.