Près de Nantes, la construction d'un entrepôt XXL d'Amazon divise commerçants et élus

Près de Nantes, la construction d'un entrepôt XXL d'Amazon divise commerçants et élus

DIVISION - Dans l'agglomération de Nantes, le géant américain compte implanter un gigantesque entrepôt de 185.000 mètres carrés. Un projet qui réjouit certains élus mais révolte les petits commerçants.

Sur une zone d’activité encore inoccupée à quinze kilomètres au sud de Nantes, Amazon compte implanter un entrepôt XXL, 185 000 mètres carré répartis sur quatre niveaux. Un projet approuvé par Jean-Jacques Mirallié, maire de Montbert, en Loire-Atlantique : "Pour la commune, je suis pour bien évidemment, pour apporter de l’emploi mais aussi des finances aux territoires." Selon lui, près de 1500 emplois devraient être créés par l’implantation de cet entrepôt du géant américain.

Et ce malgré un projet d’entrepôt ultra-moderne, robotisé à 80%. Un entrepôt semblable a déjà vu le jour en région parisienne. "On sait que c’est un investissement qui va peut-être s’élever à 150-200 millions d’euros. Ce sont aussi des commerces qui vont se créer, dans le cadre d’un projet qui va permettre de reconvertir une ancienne friche hospitalière, c’est en cela qu’il est vertueux", se félicite Johann Boblin, président de la communauté de communes de Grand-Lieu et conseiller régional.

Toute l'info sur

Le 20h

Des élus locaux vent debout

Un avis loin d’être partagé par tous les élus régionaux, à l’instar de Franck Nicolon, conseiller régional d’Europe-Écologie-Les Verts : "Il y a un rapport officiel qui est sorti en 2018, qui explique comment Amazon, en soi-disant créant un emploi, va en supprimer plus de deux. Aujourd’hui, nous sommes d’accord avec la convention citoyenne, qui préconise de renaturer ces friches qui sont en pleine campagne." Ce dernier fait référence à une étude publiée par l'ex-député Mounir Mahjoubi, qui pointait du doigt fin 2019 les destructions d'emplois dont était responsable Amazon.

Ce projet d’entrepôt d’Amazon divise également les habitants de la région. "Tout le monde veut acheter par le web. C’est dommage parce cela tue tous les commerces", se désole une riveraine, alors qu’une autre habitante de la région voit un signal positif pour l’économie locale : "Si cela peut créer des emplois, pourquoi pas, ce serait très bien."

Un coup dur pour les petits commerçants

Les commerces du centre-ville de Nantes sont également très inquiets de la future implantation de cet entrepôt XXL, d’autant qu’un premier entrepôt de livraison a déjà vu le jour quelques kilomètres au nord de la ville. Si la proximité de ces deux entrepôts va réduire les délais de livraisons, elle représente un vrai coup dur pour les commerçants locaux.

"Clairement, vous êtes dans votre canapé dimanche après-midi, vous commandez une paire de chaussures sur Amazon, vous serez livré deux heures après. Cela aura un impact sur un marchand de chaussures en plein centre-ville, qui vend ses chaussures artisanalement, avec des salariés derrière. Cela va être une vraie souffrance pour les petits commerçants", déplore Olivier Dardé, président de l’association des commerçants et artisans de l’hypercentre de Nantes.

Lire aussi

Une construction prévue l'an prochain

Enfin, ce futur entrepôt pose également des questions en termes de trafic routier. En effet, selon l’étude de projet, 90% des employés viendront en voiture individuelle. Quant aux poids-lourds, ils pourraient être multipliés par deux dans la commune voisine d’Aigrefeuille-sur-Maine. "J’ai des questionnements de la part de mes habitants, qui s’interrogent si ce projet va encore intensifier la circulation des poids-lourds sur la commune", indique Jean-Guy Cornu, maire de la commune.

À ce stade, Amazon ne souhaite pas s’exprimer alors qu’un permis de construire est en cours d’instruction et qu’une enquête environnementale aura lieu prochainement. Si tout se passe bien, la construction de cet entrepôt ne démarrera pas avant un an.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter