"Battons-nous ensemble" : après l'accident de TER dans les Ardennes, SUD-Rail adresse un message aux usagers

Social

"LETTRE AUX USAGERS" - Le syndicat SUD-Rail a appelé les usagers des trains à l'union dans une lettre ouverte parue sur Twitter, après l'accident de TER survenu mi-octobre dans les Ardennes qui avait fait plusieurs blessés.

Dans une lettre ouverte, SUD-Rail s'adresse aux usagers après l'accident de TER survenu mi-octobre dans les Ardennes. Un train avait percuté un convoi routier exceptionnel coincé sur un passage à niveau, faisant plusieurs blessés dont le conducteur du train, selon une porte-parole de la SNCF. Les cheminots invoquaient leur droit de retrait, découlant d'un arrêt de travail sans préavis qualifié de "grève irrégulière" par la SNCF. Si les perturbations du trafic ont impacté les usagers, ils publient ce jeudi une lettre pour plaider l'intérêt commun de leur mobilisation. 

Ainsi, le troisième syndicat du groupe ferroviaire affirme dans cette lettre que "dans cette période de crise sociale à la SNCF", les "intérêts" et "attentes" des cheminots et usagers "sont les mêmes concernant le service public ferroviaire". Ce courrier devrait être distribué dans les gares, selon SUD-Rail.

Racontant la collision survenue le 16 octobre dans les Ardennes entre un TER et un convoi routier exceptionnel, bloqué sur les voies à un passage à niveau, le syndicat souligne que "c'est grâce au courage du conducteur" seul à bord de ce train sans contrôleur et blessé que les aiguilleurs ont pu arrêter un train arrivant en sens inverse, stoppé "à 3 km de la collision". "Voici l'accident ferroviaire de trop", qui "a provoqué le droit de retrait des milliers de conducteurs et contrôleurs", ajoute SUD-Rail.

L'exercice en cascade de ces droits de retrait, deux jours après la collision, avait entraîné de fortes perturbations du trafic dans toute la France, en plein week-end de départ en vacances de la Toussaint. "Vous êtes pour la présence systématique d'un contrôleur par train;  battons-nous ensemble!", propose le syndicat aux usagers.

Voir aussi

SUD-Rail dénonce également "le changement de service" en gare, prévu à partir du 15 décembre, quand "la responsabilité du départ des trains incombera uniquement au conducteur" et non plus à un agent sur le quai. "Cette révolution des procédures dans le système ferroviaire va encore dégrader la situation", poursuit-il, annonçant un "changement très chaotique".

Le syndicat, qui défend la gratuité de l'accès aux trains pendant les grèves, relève encore que "l'intérêt général, c'est aussi la défense des retraites de l'ensemble des salariés", que SUD-Rail entend "bien défendre à partir du 5 décembre" avec son préavis de grève reconductible.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter