VIDÉO - Sortie sportive et barbecue… la note du directeur de la police pour prévenir les suicides irrite les troupes

Social
ENSEMBLE - Une note du directeur de la police nationale, Éric Morvan, que s'est procurée France Info, préconise d'instaurer des moments de convivialité dans la profession afin de favoriser le bien-être des gardiens de la paix. Les syndicats dénoncent une déconnexion avec la réalité.

La note appelle à "une forte mobilisation contre le suicide". Consultée par France Info, la note d'Éric Morvan, directeur de la police nationale, fait suite à la vague de suicides qui a lieu depuis le début de l'année. Dedans, on y trouve des conseils pour mieux vivre ensemble, multiplier les moments de "convivialité" ou l'organisation de "temps collectifs".


Ainsi, plus concrètement, le patron de la police prêche pour des "temps" autour "d'un barbecue, une sortie sportive ou un pique-nique" par exemple, avec les familles ou les collègues. Ils viseraient à chasser les idées noires ou l'isolement. De même, toute résolution d'une grosse affaire, une promotion ou un départ en retraite doivent être "célébrés dans un cadre convivial" afin de "marquer les étapes de la vie professionnelle et la reconnaissance du travail accompli".

"La hiérarchie à côté de ses pompes"

Des propositions qui font bondir les syndicats. Interrogé par LCI, Loïc Travers, secrétaire national adjoint du syndicat Alliance, dénonce une coupure entre les salariés et la direction. "Cette note est accueillie un petit peu de façon médiocre dans tous les services. Tout simplement parce qu'on n'a pas attendu cette note pour faire des moments de convivialité", tance-t-il. Avant d'ajouter : "Mais ce qui est important, c'est que cette note reflète état d'esprit de notre hiérarchie qui est a priori à côté de ses pompes. Si on reprend les espaces de convivialité ou tout ce qu'il y a dans cette note, ça devrait être le bon sens, ça devrait être ce qui s'applique chaque jour. Et le fait que ce soit rappelé dans une note de façon solennelle, ça veut dire que ça n'existe pas", regrette-t-il.

Peu importent les critiques pour Éric Morvan, qui insiste aussi sur l'importance du cérémoniel. Ciblées ? Les remises de décorations qui ne peuvent pas "faire l'objet de remise impersonnelle", précise-t-il. Un réseau social interne, "R@dio police" a également été mis en place afin que les fonctionnaires échangent entre eux. Depuis le mois de janvier, 31 agents ont mis fin à leurs jours. En avril, trois suicides de policiers avaient été constatés en trois jours dans l'hexagone.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter