Toulouse : la préfecture et deux permanences LaREM visées par des agriculteurs opposés au Ceta, des tonnes de fumier déversées

Social
COLÈRE - Des agriculteurs ont versé du fumier devant la permanence d'une députée LaREM et devant la préfecture de Haute-Garonne. Cette action à l'initiative du syndicat FDSEA 31 a été menée pour dénoncer l'accord de libre-échange du Ceta.

Opposés à la ratification du fameux Ceta, les agriculteurs ont décidé de se faire entendre jeudi soir. Ils ont mené plusieurs actions chocs en Haute-Garonne, à l'initiative du syndicat d'exploitants agricoles FSDEA 31. Comme le rapporte notamment  France bleu Haute-Garonne, des tonnes de fumier ont été déposées devant la préfecture mais également devant la permanence d'une députée LaREM.

La députée en question, Monique Iborra avait voté en faveur du Ceta, 20 tonnes du fumier ont été versés devant son local à Tournefeuille. Peu avant minuit, un deuxième groupe d'agriculteur s'est attelé à murer l'entrée de la permanence de Corinne Vignon à Toulouse, également députée LaREM. Les mots  "Mangeons Français" ont également été tagués devant la préfecture.

"Un accord suicidaire"

De nombreux agriculteurs sont vivement opposés à la ratification du Ceta. L'objectif des différentes actions menées jeudi soir était d'interpeller les députés du département à ce sujet. Ils ont été conviés par les agriculteurs à débattre ensemble lundi 29 juillet. Une invitation restée sans réponse, aucun député n'ayant fait le déplacement.

Le secrétaire adjoint de la FDSEA 31, Luc Mesbah a déclaré que le dépôt de fumier correspond "à toute la merde qui sera amenée par le Ceta", il dénonce également un "accord suicidaire". D'autres actions pourraient avoir lieu et les agriculteurs espèrent toujours pouvoir discuter avec les députés.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter