VIDÉO - Un immeuble s'effondre sans faire de victime à Charleville-Mézières

Social
DirectLCI
INCIDENT - Un immeuble de trois appartements s'est effondré, ce mercredi en début de soirée dans le centre de Charleville-Mézières. Ce soir, les pompiers nous indiquent que personne ne se trouve dans les décombres : les habitants ont pu être évacués à temps.

Un immeuble d'habitation de trois étages s'est effondré dans le centre-ville de Charleville-Mézières, dans les Ardennes. L'effondrement est survenu en début de soirée, aux alentours de 19h20. Très rapidement, les pompiers sont intervenus sur les lieux pour procéder à l'évacuation d'une habitante. Selon nos informations, il s'agit d'une dame âgée de 70 ans, "très choquée". Son chat a également pu être sauvé. 

Une cinquantaine de personnes, résidentes des immeubles voisins, ont été évacuées et placées en sécurité. Pour l'heure, les pompiers n'ont pas encore déploré de victimes mais sont à pied d'oeuvre pour explorer les lieux. D'importantes installations lumière ont été installées et les recherches devraient durer toute la soirée. En tout, ce sont pas moins de 67 personnes qui ont été évacuées, dont 17 résidents de l'immeuble. Tous ont pu être relogés, ce soir : soit par la mairie, soit par leur famille. 


Selon le procureur de la République de Charleville-Mézières Laurent De Caigny, "il y a un certain nombre d'immeubles anciens voire vétustes dans la rue, dont certains d'ailleurs sont vides d'occupants et condamnés". "Il n'y aurait pas de victime, pour autant j'ai demandé que soit ouverte une enquête pour déterminer les conditions d'effondrement de cet immeuble et notamment savoir s'il y a eu mise en danger de la vie (des habitants)", a ajouté le procureur. Le commissariat de Charleville-Mézières est chargé de l'enquête.


Cet effondrement a eu lieu alors que deux immeubles se sont écroulés lundi dans le centre de Marseille, provoquant la mort d'au moins six personnes. Hasard du calendrier, Charleville-Mézières a accueilli mercredi un conseil des ministres décentralisé. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter