Violence à Angoulême : les conducteurs de bus ont exprimé leur ras-le-bol

Social
DirectLCI
JT 13H - Suite à la prise d'assaut d'un bus à Angoulême le mercredi 26 septembre 2018, quelques conducteurs ont fait valoir leur droit de retrait. Le trafic a repris mais la colère, elle, n'est pas retombée.

Le mercredi 26 septembre 2018, un groupe de jeunes, armés de battes de base-ball et de sabres japonais, a attaqué un bus à Angoulême. Dans une ville de 40 000 habitants, la violence dont ont fait preuve ces jeunes choque et inquiète. Au lendemain de cet incident, une bonne partie des 180 conducteurs ont exercé leur droit de retrait et aucun bus n'a circulé. Ce vendredi 28 septembre 2018, la circulation a repris mais le ras-le-bol, qui dure depuis des années, se fait encore sentir. D'autant plus que cela fait huit ans maintenant que le président de la communauté de l'agglomération a demandé une dizaine de policiers supplémentaires, mais en vain.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du vendredi 28 septembre 2018 présenté par Jacques Legros sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 28/09/2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 13h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter