Yvelines : une boucherie aspergée de faux sang

Yvelines : une boucherie aspergée de faux sang
Social

MILITANTISME - Une commerce de viande de Versailles a été aspergée de faux sang vendredi et un autre magasin tagué. Les conséquences d'une action lancée par une association de défense des animaux.

Si c'était le début d'une longue série ? Deux personnes ont aspergé un premier magasin situé dans le centre de la commune vers 10h30 avant de prendre la fuite, a indiqué une source policière à l'AFP. Elles ont aussi inscrit le nombre "269" au marqueur rouge sur la vitrine et sur une autre boucherie dans une rue voisine. Ce nombre correspond au nom d'une association de défense des animaux, 269 Life France, qui a lancé vendredi via Facebook "La campagne du sang versé 3".

Cette association invite à "passer devant les boucheries, poissonneries et fromageries pour y verser du faux sang (1 à 5 litres) par terre", selon la page de cette campagne qui recueille également les photos de ces actes.  Dans son message, l'association, qui explique défendre "le respect des intérêts fondamentaux de tous les animaux" demande à ceux qui la soutiennent de recouvrir les trottoirs des boucheries, des charcuteries, des fromageries ou encore des poissonneries avec "du sang des victimes de ces commerces d'oppresseurs", en réalité un liquide à base de colorant, de cacao ou de betterave et de farine. 

Alors que cette nouvelle campagne doit durer quinze jours, le président de Confédération Française de la Boucherie-Charcuterie, reçu à l'Assemblée nationale le 24 octobre, avait fait part de "sa vive inquiétude" concernant ces actions militantes. "Cet acharnement contre nos artisans n'est plus tolérable et doit être une bonne fois pour toutes sanctionné !", avait notamment indiqué Jean-François Guihard, alors que 200 commerces avaient été vandalisés de cette manière sur l'année 2017. Le 10 septembre dernier, quatre militants et un photographe ont été condamnés à des amendes allant jusqu'à 3.000 euros, et le 26 octobre, un 5e militant a été lui aussi condamné à 3.000 euros d'amende à Versailles.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter