14 Juillet : à Paris, les bals des pompiers sortent des casernes

14 Juillet : à Paris, les bals des pompiers sortent des casernes

DirectLCI
FÊTE NATIONALE - Que serait le 14 Juillet sans les cultissimes bals des pompiers ? Un événement qui attire des flots de fêtards. Pour faire face à un engouement toujours plus important, trois bals auront lieu hors des casernes cette année dans Paris : à La Défense, aux Arènes de Lutèce et, pour la première fois, à la Villette.

Tous les 14 Juillet, les fêtards se pressent aux portes des casernes souvent déjà blindées, au risque d'attendre plusieurs heures dans la queue et même de se faire refouler…  Si bien que les pompiers de Paris décident d’ouvrir de nouveaux espaces pour les bals.  Après les Arènes de Lutèce (Paris 5e) et l’esplanade de la Défense (Hauts-de-Seine), la Cité des Sciences et de l'industrie de La Villette (Paris 19e) ouvre cette année ses portes aux pompiers de Paris, une façon de désengorger les casernes militaires.

La Villette en fête

"Cette année on va mettre le feu à La Villette", promet à LCI le Colonel-Lieutenant Gabriel Plus. Samedi 14 juillet, à partir de 21 heures et jusqu’à 4 heures du matin, la Cité des Sciences et de l'industrie se met aux couleurs des Pompiers de Paris. Pour la première fois le bal officiel du 19e arrondissement de Paris aura lieu en dehors des murs de la caserne. Outre le dance floor, l’événement gratuit proposera une démonstration de gymnastique par les soldats du feu. 


"Tout le rez-de-chaussée de La Villette sera pour nous, les décorations sont déjà prêtes", assure le porte-parole des Sapeurs-pompiers de Paris. Le lendemain, l'exposition "Au feu les pompiers"  proposera des démonstrations en tout genre et des activités pour les plus petits (12 euros l'entrée).

"Ce n’est pas la première fois que l’on ouvre un bal hors-caserne" avance le Lieutenant-Colonel. Depuis plusieurs années, le 14 Juillet est fêté aux Arènes de Lutèce et sur l’esplanade de la Défense. Une façon de désengorger les casernes, prises d’assaut par les fêtards. "Par souci de sécurité, on limite le nombre d’entrées dans nos casernes les soirs de bal", confie-t-il. La solution ?  "On investit des endroits plus grands". 

Le 14 Juillet, tout le monde veut aller au balLieutenant-Colonel Gabriel Plus, porte-parole des Sapeurs-Pompiers de Paris

Depuis son origine, en 1937, le bal des pompiers suscite toujours le même engouement. La fête populaire rapproche les Français de leurs pompiers. "Des images de casernes bondées, avec une population en liesse, c’est chaque année", raconte le porte-parole, en exercice depuis 15 ans dans les brigades de la capitale. "Le 14 Juillet, tout le monde veut aller au bal". Un rapprochement étroit très apprécié des pompiers.


"On ressent cet engouement comme une reconnaissance envers les pompiers de Paris, et particulièrement depuis les attentats de 2015", confie le pompier, qui salue une "bienveillance ambiante" lors de ces événements. "Habituellement, c’est nous qui allons chez les gens quand ils sont en détresse", avance-t-il. "Le 14 juillet, c’est l’occasion pour nous d’ouvrir nos portes à la population, et pour un moment joyeux". 

Fête nationale et Coupe du Monde

"On va avoir trois jours très chargés" prévoit le Lieutenant-Colonel Gabriel Plus. Les 14 Juillet, les Sapeurs-pompiers de Paris ont l’habitude de déployer une mobilisation exceptionnelle. Mais cette année, c’est particulier : "avec la finale de la Coupe du Monde, on détache 300 pompiers en plus pour assurer la sécurité de la Fanzone au Champ de Mars, sur les Champs-Elysées, et pour l’arrivée des Bleus lundi. Tous les pompiers de paris sont mobilisés ce weekend", insiste-t-il. 


"La ferveur populaire va  être renforcée par la compétition" assure le Lieutenant-Colonel. Des sapeurs-pompiers sur tous les fronts donc, qui  vont "tout mettre en œuvre pour que les célébrations se passent dans de bonnes conditions". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

14 Juillet : l'édition spéciale sur TF1 et LCI

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter