"18.000 euros pour ça..." : le nouveau logo de Bourgogne-Franche-Comté, tout un fromage

"18.000 euros pour ça..." : le nouveau logo de Bourgogne-Franche-Comté, tout un fromage

LOGO DE LA DISCORDE – Quatre mots, quatre tirets jaunes. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le nouveau logo de la région Bourgogne-Franche-Comté, qui aura coûté 18.000 euros, ne fait pas l’unanimité. Une pétition a même été lancée pour demander son retrait. Contacté par LCI, l’exécutif local parle d’une polémique "un peu politicarde".

Quatre petits tirets jaunes et tout est détraqué. En Bourgogne-Franche-Comté, le conseil régional a dévoilé, le 24 novembre dernier, un tout nouveau logo… qui est loin de faire l’unanimité. Il est pourtant très simple, ce nouvel emblème d’une région finalement unifiée : quatre mots en gras, police noire, espacés par des marques jaunes et l’expression : "A nous 2 !"

Très simple ? Trop simple, à en juger par ses détracteurs. Et ils sont nombreux. Une pétition, lancée mardi 29 novembre par François Sauvadet (UDI), ancien ministre de la Fonction publique et chef de l’opposition au conseil régional, réclame à Marie-Guite Dufay (PS), présidente de région, le retrait du logo en question. Résultat : en moins de vingt-quatre heures, elle a déjà recueilli plus de 1700 soutiens. Contacté par LCI ce mercredi,  François Sauvadet déplore un logo "fade, sans aucune identité et pas évocateur d’une région". "Je ne suis pas satisfait de la méthode", poursuit-il. "Ni les habitants ni les élus n’ont été consultés. Un logo, ce n’est pas anecdotique, c’est le visage d’une région. Je comprends qu’on investisse un budget là-dedans, mais 18.000 euros pour faire ça…"

"Je trouve qu'on a fait fort"

Car selon les informations de France Bleu, qui nous ont été confirmées, la confection de cette image a bien coûté à la région la coquette somme de 18.000 euros. Derrière la prestation, l’antenne franc-comtoise de l’agence Dartagnan, spécialisée en communication. Contacté par LCI, Marc Pouillard, directeur artistique associé de l’agence, confesse bien vite et avec humour : "Et oui, ce logo, c’est de ma faute..." Mais il affirme plus sérieusement que l’agence, qui a remporté l’appel d’offres auprès de la région, était en réalité "le moins-disant". Au passage, il nous détaille aussi la signification de ces fameux tirets jaunes : ils constituent selon lui "la colonne vertébrale reliant les deux noms de la nouvelle région, dans une couleur positive, celle de la lumière."

Et du côté du conseil régional, alors ? En fait, on est plutôt satisfait de ce résultat, qui a demandé plus de six mois de travail et d’échanges auprès de l’agence de communication. Guy Ferez, conseiller régional délégué à la communication, exclut d’ailleurs toute idée de retrait du logo. "Il est hors de question de revenir dessus, la confection d’un logo relève du pouvoir exclusif de l’exécutif, et il faut dire que nous en sommes très contents. Je trouve qu’on a fait fort, que ce style épuré a beaucoup d’allure. On a réussi à éviter de recourir au blason qui, entre nous, fait ringard." Quant au prix, là encore, notre interlocuteur relativise les critiques – "ce n’est pas cher payé", estime-t-il – et préfère parler d’une polémique "un peu politicarde". Au pays du Comté, tout le monde ne veut pas en faire un fromage.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - L'insuffisance de la vaccination et du dépistage est un "cocktail toxique", selon l'OMS

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.