A partir du 3 novembre à 11h44, les femmes travaillent bénévolement : comment ont-elles (encore) perdu quatre jours ?

A partir du 3 novembre à 11h44, les femmes travaillent bénévolement : comment ont-elles (encore) perdu quatre jours ?

DirectLCI
INEGALITES - L'écart salarial entre les femmes et les hommes se creuse encore, selon une étude de l'Eurostat et cette année, c'est comme si les femmes n'étaient plus payées à partir du 3 novembre à 11h44, estiment Les Glorieuses. Rebecca Amsellem, créatrice de la newsletter féministe, répond à nos questions.

Mesdames, à partir du vendredi 3 novembre, à 11h44, vous travaillerez bénévolement... C'est en tout cas l'estimation à laquelle est parvenue la newsletter féministe des Glorieuses, qui tient à dénoncer, cette année encore, les inégalités de salaire entre les femmes et les hommes.


Selon la dernière étude en date de l'institut européen Eurostat, les femmes gagnent, en moyenne, 15,8% de moins que leurs collègues masculins. Un écart qui se creuse par rapport aux chiffres précédents, qui faisait état d'une différence de 15,1%. 


Voilà donc pourquoi, cette année, la date fatidique tombe un 3 novembre, alors qu'elle était fixée au 7 novembre l'année dernière. Une mauvaise nouvelle donc, qui n'entame pas la détermination de Rebecca Amsellem, créatrice des Glorieuses à l'origine de l'initiative. Nous lui avons posé trois questions : 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter