3000 euros pour une quenelle devant une synagogue et un portrait d'Hitler

3000 euros pour une quenelle devant une synagogue et un portrait d'Hitler

DirectLCI
JUSTICE – Un homme de 28 ans a été condamné à 1500 euros d'amende, mercredi, pour avoir effectué plusieurs quenelles, dont une devant la synagogue de Bordeaux et une autre devant un portrait d'Hitler. Il avait posté les photos incriminées sur son compte Facebook.

Première condamnation pour une "quenelle". Mercredi, un homme de 28 ans a fait les frais du geste polémique initié par l'humoriste Dieudonné : il a été condamné par le tribunal correctionnel de Bordeaux à 3000 euros d'amende, dont 1500 avec sursis, pour "provocation publique à la discrimination et à la haine raciale." Il a également été condamné à verser 1.500 euros de dommages et intérêts à la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). Le prévenu, né au Maroc et travaillant dans le bâtiment, avait été interpellé le 17 janvier et identifié par la police via son compte Facebook, sur lequel il avait posté les photos incriminées.

Plusieurs photos avaient été diffusées sur le réseau social entre le 28 décembre 2013 et le 7 janvier 2014. Sur l'une, le prévenu était vu, avec une autre personne, effectuant une "quenelle" devant la synagogue de Bordeaux. Une autre photo le montrait réalisant une "double quenelle" devant un portrait d'Adolf Hitler avec la légende: "J'ai été con de me suicider, aujourd'hui je serais prix Nobel de la Paix". Il a été condamné à supprimer cette dernière photo (avec Hitler), la seule qualifiée pénalement car restée accessible au public, jusqu'à ces derniers jours, a-t-on précisé de source judiciaire.

Question de contexte

Si en termes de droit, le geste de la quenelle n'est pas condamnable , il l'est lorsqu'il "s'intègre dans un contexte qui peut être considéré (...) comme provocation à la haine raciale", a rappelé la procureure Marie-Madeleine Alliot. Plusieurs procédures ont ainsi été ouvertes en France ces derniers mois. A Toulouse, un dessinateur a été mis en examen fin janvier pour avoir diffusé la photo d'un homme faisant une "quenelle" devant l'école juive Ozar Hatorah, théâtre de l'une des tueries de Mohamed Merah en 2012.

A Limoges, le parquet a ouvert en février une enquête préliminaire, après la découverte sur le site internet de Dieudonné de la photo de deux hommes faisant des "quenelles" dans les ruines du village martyr d'Oradour-sur-Glâne . Adolph Hitler, synagogue, Mohamed Merah, Oradour-sur-Glâne. Autant de mises en situation qui laissent peu de place aux doutes quant à la signification du geste.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter