Les pharmaciens se bougent pour pouvoir vacciner dans leurs officines

Les pharmaciens se bougent pour pouvoir vacciner dans leurs officines

SANTE - Un sondage commandé... par l'Ordre des pharmaciens plaident justement en leur faveur. Selon une enquête menée lundi 3 octobre par Odoxa, 59 % des Français sont favorables à ce que l’on autorise les pharmaciens à vacciner les adultes contre la grippe.

La France est le pays européen qui a le plus de réticences face aux vaccins, avec 41% qui émettent des craintes sur la sécurité des vaccins tandis que 17% doutent de leur efficacité, selon une enquête internationale publiée le mois dernier par la revue EBioMedicine.

Du coup, les pharmaciens ont décidé à nouveau de faire valoir leurs compétences dans ce domaine. Et un sondage va plutôt dans leur sens. Une enquête menée par Odoxa sur commande de... l'Ordre des pharmaciens révèle, en effet, que six Français sur dix (59%) seraient prêts à se faire vacciner par leur pharmacien s’il en avait l’autorisation.

Une proposition qui n'est pas accueillie avec enthousiasme par les autres professions médicales, notamment les infirmières. On se souvient que la loi santé de 2015 donnait le droit aux pharmaciens de faire des vaccins. Mais face à la tempête qu'avait soulevait la proposition, le texte avait été rapidement retiré. Ce sondage montre toutefois que l'opinion publique y est majoritairement favorable. C'est particulièrement le cas chez les jeunes (61 %) et les seniors (61 %).

Lire aussi

    28% des sondés seraient prêts à se faire vacciner par un pharmacien

    Alors que le coup d'envoi de la campagne nationale de vaccination contre la grippe sera donné vendredi 7 octobre, les pharmaciens ont donc décidé de faire valoir le rôle essentiel qu'ils pourraient jouer pour ramener les brebis galeuses dans le droit chemin.

    Toujours selon cette enquête, parmi les sondés qui ne se sont jamais fait vacciner contre la grippe (cela représente une personne sur deux), 28% seraient prêts à le faire si c'était un pharmacien qui s'en chargeait. Selon les calculs d'Odoxa, cela montre un potentiel énorme puisque ces déclarations d'intention représenteraient au final deux à trois millions de Français qui n'ont jamais été vaccinés et qui l'envisageraient si c'était possible dans leur pharmacie. 

    La défiance vis-à-vis de la vaccination est telle en France qu'il est important que tout le monde retrousse ses manches- La présidente du Conseil de l'ordre des pharmaciens

    Une vraie arme de communication pour les pharmaciens surtout quand on sait que le taux de vaccination contre la grippe des plus de 65 ans a chuté de 13 points, passant de 64% en 2008 à 51% en 2015, selon des chiffres de la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM).

    "Actuellement, on peut se faire vacciner par un médecin, une sage-femme ou une infirmière. Mais la défiance vis-à-vis de la vaccination est telle en France qu'il est important que tout le monde retrousse ses manches. Or le pharmacien voit passer dans son officine des gens qui ne sont pas dans le système de soins. Ils ne consultent jamais mais viennent à la pharmacie acheter du shampoing, du paracétamol, des produits pour bébé…", a déclaré dans Le Figaro, Isabelle Adenot, la présidente du conseil de l'ordre des pharmaciens.

    Isabelle Adenot précise d'ailleurs que "le projet d'expérimenter la vaccination en officine avec le vaccin anti-grippe a été proposé à la Direction générale de la santé dans le cadre de la concertation citoyenne sur la vaccination lancée par le ministère de la Santé en janvier". Elle espère bien remporter, cette fois, la bataille.

    Etude réalisée auprès de 983 personnes âgées de 18 ans et plus

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

      EN DIRECT - Variant Omicron : 13 cas détectés parmi les passagers qui ont atterri aux Pays-Bas

      "Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

      EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

      Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.