80 km/h sur les routes : tout savoir sur les amendes, les panneaux et... les économies d'essence

DirectLCI
COUP DE FREIN - Les automobilistes vont devoir s’y faire : à partir de ce dimanche 1er juillet, la vitesse maximale autorisée ne sera plus que de 80 km/h sur la grande majorité des routes secondaires en France. Edouard Philippe a promis qu'une période de pédagogie accompagnera le déploiement de cette mesure. Tour d’horizon de ce que va impliquer ce changement.

80 km/h. Maximum. Après des mois de grogne, de critiques, de doutes exprimés jusqu’au sein du gouvernement, c’est désormais officiel : ce 1er juillet, sur les routes secondaires, la vitesse maximale ne sera plus de 90km/h mais de 80 km/h. 

Quelles sont les routes concernées ?

La vitesse sera limitée à 80 km/h sur les routes nationales et départementales bidirectionnelles (à double sens) sans séparateur central (terre-plein, muret, glissière). Cela représente 400.000 kilomètres de voies en France.


La vitesse maximale restera toutefois à 90 km/h sur les sections à quatre voies (2x2 voies), c'est-à-dire les routes ou portions de routes où les dépassements peuvent se faire sans emprunter la voie en sens inverse.


Dans le cas d'une route à trois voies (deux voies dans un sens, une dans l'autre), la limitation est de  90 km/h dans le sens comportant deux voies, où les dépassements sont sécurisés par une ligne continue centrale. La voie en sens inverse est, elle, limitée à 80 km/h. Si la voie centrale n'a pas d'affectation spécifique à un sens ou l'autre, la limitation est de 80 km/h dans les deux sens de circulation. 

Les poids lourds et véhicules légers au même régime

Dès le 1er juillet, la nouvelle limitation concernera tous les véhicules et conducteurs. Cela ne change donc rien pour les poids lourds et les conducteurs débutants, qui étaient déjà limités à 80 km/h.  


Les opposants à la baisse de la vitesse maximale considèrent que cette uniformisation est dangereuse car, selon eux, le différentiel de 10 km/h avec les poids lourds permettait de les dépasser plus facilement et plus sûrement.   


Par temps de pluie, plus besoin de freiner davantage : la limitation reste à 80 km/h.

Combien de panneaux à changer ? A quel coût ?

"11.000 panneaux de signalisation seront modifiés sur tout le territoire", selon le ministère de l'Intérieur dans un communiqué dimanche. Le chiffre de 20.000 avait d'abord été évoqué. "Le coût du changement de tous ces panneaux de signalisation est estimé entre 6 et 12 millions d’euros. Comme annoncé, l’État remboursera aux collectivités les travaux entrepris", poursuit le communiqué.  


"Le prix moyen pour changer un panneau est de 200 euros : 80 euros pour le panneau sorti d'usine, auxquels s'ajoutent 120 euros pour la pose", détaille à l'AFP Julien Vick, délégué général du Syndicat des équipements de la route (SER).


Des retards sont-ils à craindre dans l’installation ? Même en cas de commandes de dernière minute, "il n'y a aucun souci pour absorber la demande" des collectivités, assure Julien Vick. Et sur le terrain, "une équipe change en moyenne dix panneaux par jour (...), donc ça peut se faire très rapidement", estime-t-il. "Et s'il y a des retards, ils peuvent simplement bâcher les panneaux" à 90 km/h, la vitesse par défaut étant de 80 km/h. Il n'est en effet pas nécessaire qu'un panneau à 80km/h soit installé pour, juridiquement, que la vitesse soit limitée.  Comme "nul n'est censé ignorer la loi", la présence d'anciens panneaux n'empêcherait pas une verbalisation.


Par ailleurs, les coordonnées des GPS des secteurs à 80 km/h ont été transmis aux fabricants de cartes électroniques et seront donc déjà pris en compte dès dimanche. 

En vidéo

80 km/h: Edouard Philippe promet une période de "pédagogie"

Des amendes dès dimanche ou une période de tolérance ?

En déplacement à Saint Denis auprès de Sapeurs pompiers, le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué qu'une période de pédagogie "de quelques jours" accompagnera le déploiement de la mesure.  Quelques jours de tolérance et d' explication avant les amendes. Mais s'il s'agit de radar en revanche, les amendes pourraient tomber dès dimanche. Tous les radars seront paramétrés pour la date fatidique, assure-t-on à la Sécurité routière. Un automobiliste pris en infraction à 90 km/h le 1er juillet sur une route qui vient de changer de limitation de vitesse devra donc s'acquitter de 68 euros d'amende et se verra retirer un point sur son permis. 

En vidéo

80 km/h : l'objectif "n'est pas d'emmerder le monde", dit Edouard Philippe

"L’éventuel surplus des amendes perçues par l’État liées à l’abaissement de la vitesse à 80 km/h, sera affecté à un fonds d’investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales spécialisées dans la prise en charge des accidentés de la route", assure le ministère de l'Intérieur.

120 euros de carburants économisés par an ?

Cette baisse de la vitesse maximale autorisée va légèrement rallonger les temps de trajet des automobilistes. Selon la Sécurité routière, il faudra compter 45 secondes de plus pour un trajet de 10 kilomètres et deux minutes pour 25 kilomètres. 


Mais cela permettra aux conducteurs d'économiser 120 euros par an de carburant, fait-elle valoir, en soulignant que, selon des estimations de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), ce ralentissement pourra réduire de 30% les émissions de polluants. "10Km/h en moins permet d’économiser 3 à 5 litres de carburant sur 500km", explique ainsi Bison Futé sur son site. De chiffres à relativiser cependant. Selon Auto Plus, qui a mené ses propres tests, la baisse de consommation constatée est de 10% (4,9 l / 100 au lieu de 5,4l/100 km sur un véhicule de type Renaudlt Kadjar). Pour effectuer 120 euros d'économie, il faudrait donc "rouler 20 000 km par an", explique Auto Plus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter