86% des Françaises affirment avoir subi une agression sexuelle ou à caractère sexiste dans leur vie

86% des Françaises affirment avoir subi une agression sexuelle ou à caractère sexiste dans leur vie

Société
DirectLCI
ENQUÊTE - Selon une enquête Ifop pour la fondation Jean-Jaurès, 86% des Françaises ont, au moins une fois, été victimes d’une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle dans la rue. Une marche contre les violences doit se dérouler ce samedi à Paris.

Un chiffre "inquiétant", "absolument terrifiant". Gilles Finchelstein, le directeur général de la fondation Jean-Jaurès, a tiré la sonnette d'alarme ce lundi sur Franceinfo pour évoquer une enquête publiée le même jour. Selon cette dernière, 86% des Françaises ont été victimes au moins une fois d’une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle dans la rue.


Pour cette enquête, pas moins de 6.000 femmes dans six pays (France, Espagne, Allemagne, Italie, Royaume-Uni et États-Unis) ont été questionnées concernant une liste de comportements masculins répréhensibles - passibles ou non de sanctions, selon les différentes législations. Pour chacune de ces situations, elles ont précisé si cela a eu lieu dans l’espace public, et si cela s'est produit au cours de leur vie et pendant les douze derniers mois.

"Une femme sur trois subira des violences au cours de sa vie"

Ainsi, on apprend que la France figure à la première place des pays où les femmes ont été suivies dans la rue au cours de leur vie (43%). Autre constat alarmant : une Française sur quatre (24%) déclare avoir subi au moins une atteinte ou violence sexuelle au cours de la dernière année, révèle l’enquête. A l'ère du mouvement #MeToo, 18% des femmes interrogées confirment avoir été "regardées avec insistance" depuis l’an dernier. Un pourcentage qui grimpe à 71% quand la question est élargie à l’ensemble de l’existence. Dans le détail, on constate que les femmes de moins de 35 ans sont les plus touchées, et ce quelle que soit la forme d’atteinte ou d’agression envisagée.


Hasard du calendrier, cette enquête est diffusée au moment où 250 personnalités et une quinzaine de responsables syndicaux appellent, dans deux tribunes distinctes, à participer à la marche contre les violences sexistes et sexuelles organisée par le collectif #Noustoutes samedi 24 novembre à Paris. Ils rappellent que "selon l'Organisation des Nations unies, une femme sur trois subira des violences au cours de sa vie. En France, chaque jour, plus de 250 femmes sont violées. Une femme sur trois a déjà été harcelée ou agressée sexuellement au travail. 16% de la population a été victime de violences sexuelles pendant son enfance". Le collectif citoyen #Noustoutes, initié par des militants féministes a déjà recueilli plus de 125.000 signatures à son appel à marcher samedi. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter