300.000 personnes ont dansé dans Paris : la menace d'attentat n'a pas eu raison de la Techno Parade

DirectLCI
DANSE EN VILLE - La 18e Techno Parade a rassemblé 300.000 personnes sous un soleil radieux ce samedi à Paris. En raison de la menace terroriste, un important dispositif policier avait été déployé et le parcours du cortège avait été réduit.

Malgré l'état d'urgence, la Techno Parade a fêté ses 18 ans sous un soleil radieux ce samedi à Paris. Vitrine annuelle des musiques électroniques, la manifestation festive a rassemblé 300.000 personnes rassemblées autour des dix chars et de leur "sound system", animés par de célèbres DJ, dont Michael Canitrot et Phil Paxton. Le chiffre est en baisse de 15% par rapport à l'an dernier (350 000 personnes). Cela s'explique "par le contexte", a déclaré à l'AFP Tommy Vaudecrane, président de Technopol, les organisateurs.

Le parcours de cette 18e édition avait été réduit et entouré d'un dispositif policier renforcé en raison du contexte général de menace d'attentats. Les abords ont été organisés comme une fan zone, avec un filtrage des accès et un contrôle des sacs de tous les participants.  

"Nous fêtons les 18 ans de la Techno Parade, un anniversaire qu'il ne fallait surtout pas manquer", s'est félicitée la ministre de la Culture Audrey Azoulay. "C'est très important que la Techno Parade ait lieu comme tous les événements culturels: plus que jamais nous en avons besoin dans les moments que nous connaissons", a-t-elle ajouté.

De belles surprises dans la programmation musicale

"On ne pouvait pas imaginer une seule seconde annuler la Techno parade", a indiqué de son côté l'ancien ministre de la Culture Jack Lang, premier soutien des musiques électroniques en France et parmi les créateurs de la Techno Parade en 1998."Cela aurait été un signe totalement négatif, un signe de peur, d'angoisse et d'inquiétude, une capitulation face à ceux qui haïssent la musique", a-t-il poursuivi.

Le grand serpentin musical, suivi par plusieurs dizaines de milliers d'aficionados, s'est déployé jusqu'à la place de la Bastille sur 2,5 km seulement, contre 5 km en 2015.  

La Techno Parade 2016 a réservé sur le plan musical de belles surprises avec les Pays-Bas et la Tunisie en pôle position, une soixantaine de DJs, dont Antoine Clamaran et Promo, l'un des pionniers de la techno hardcore en Europe. Pour sa troisième participation, la Bretagne a débarqué avec une dizaine de DJs, dont Bob Maxwell et Ganez The Terrible. Au programme de leur char : des sons house, électro, trance, acid et hard techno.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter