A partir d'aujourd'hui, pour accéder aux étages de la tour Eiffel, il va falloir payer (bien) plus cher

DirectLCI
GLOUPS - A compter du 1er novembre, les tarifs d’accès à tour Eiffel vont passer de 17 à 25 euros.

Ce n’est pas une petite augmentation. C’est même une hausse particulièrement vertigineuse. Au 1er novembre, les tarifs de la tour Eiffel augmentent. Il faut actuellement compte 17 euros pour accéder au 3e étage de la tour Eiffel, et le tarif va passer à 25 euros. 


Si vous voulez faire des économies, vous pourrez vous arrêter au 2e étage : il en coûtera 16 euros... contre 11 jusqu’à maintenant, en ascenceur. Vous voulez payer le moins cher possible ? Optez pour les escaliers, où il faudra néanmoins débourser trois euros de plus qu'avant : 10 euros, contre 7 actuellement. Seuls les tarifs réduits restent pour l’instant inchangés.

Des travaux payés par les visiteurs

Cette hausse salée fait que la tour Eiffel remporte la tête du classement de la cherté des monuments emblématiques : elle est désormais bien plus chère que le Colisée de Rome (12 euros), la Sagrada Familia à Barcelone (15 euros), ou le Parthénon à Athènes (12 euros). 


Mais alors, pourquoi cette brusque hausse des prix ? La Sete, la société qui exploite le monument, envisage en fait de gros travaux sur la Dame de fer, appelés élegamment sur son site "grande campagne de modernisation", notamment à l’approche des JO de 2024. Le chantier est prévu pour durer 15 ans : peinture, éclairage, sécurité, et construction de la clôture anti-balles, rénovation du 2e étage inférieur, la rénovation du phare, pour une jolie facture de 300 millions d’euros. Et le choix a été fait de faire supporter ce financement par les visiteurs... Un effort de solidarité nationale (et touristique), en quelque sorte.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter