"Tout a changé mais rien n'a changé" : voici à quoi ressemble le nouveau Bataclan

CHANGEMENT - Un an après le drame du 13 novembre, la salle rouvre ce vendredi : les dispositifs de sécurité ont été renforcés, tout est neuf mais reconstruit à l'identique pour ne perdre l'esprit d'avant les attentats.

Une nouvelle salle et en même temps la même. C'est tout le paradoxe de ce Bataclan qui ouvre ses portes samedi 12 novembre pour un concert de Sting. Après huit mois de travaux, le carrelage, la peinture, les sièges, le plafond, le plancher... tout a été refait, mais à l'identique afin de garder l'esprit du lieu d'avant le 13 novembre. 


Seuls le hall d'entrée est plus lumineux et des lettres dansantes rouges du "Bataclan" apparaissent sur la devanture. Voilà pour l'estétique. Mais l'une des grandes nouveautés concerne surtout l'aspect sécuritaire. 

14 caméras de surveillance mais pas de portique

Au total, 14 caméras de surveillance ont été installées à intérieur et à l'extérieur du bâtiment. Des nouvelles portes ont également été mises en place. Elles pourront se verrouiller en cas de tentative d'intrusion. Ce système d'ouverture et de fermeture sera contrôlé par un vigile, posté dans un PC sécurité à l'entrée.


En revanche, aucun portique n'est présent. "Comme beaucoup de salles parisiennes, c'est un vrai débat d'avoir des espaces à l'intérieur avant la salle pour maintenir un certain nombre de personnes, du coup les gens stationnent trop longtemps dehors", a reconnu le co-directeur du Bataclan, Jules Frutos.


La présence policière aux abords sera également renforcée lors d'évènements importants, comme pour le concert de Sting. Une dizaine de forces de l'ordre devrait surveiller le lieu ce samedi. 

Les Français commencent à retrouver le chemin des salles de spectacle

Ces dispositions sont d'autant plus importantes que depuis plusieurs mois, les Français commencent à retrouver le chemin des salles de spectacle. Selon le baromètre Harris Interactive pour Prodiss datant du 12 octobre, plus d'un quart d'entre eux s'y sont rendus depuis le 1er février, contre seulement 33% dans les 30 jours suivant les attentats.


"On a énormément de public qui nous suit et qui revient. On s’en rend compte avec la programmation du trimestre en novembre et décembre", nous assure Jules Frutos. Après l'ex-chanteur de Police, Pete Doherty, Youssou Ndour, Marianne Faithfull, FFF et The Flaming Lips sont attendus sur la "nouvelle" scène du Bataclan.

En vidéo

VIDÉO - Pour sa réouverture, le Bataclan s’efforce d’offrir un nouveau visage

En vidéo

Interview exceptionnelle de Sting avant son concert au Bataclan

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les attentats du 13 novembre, deux ans après

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter