Absentéisme élevé, départs nombreux, embauche en baisse… Les chiffres du malaise à La Poste

DirectLCI
INFOGRAPHIES - Alors que La Poste planche actuellement sur un projet d’accord sur la question, trois syndicats appellent à la grève ce jeudi pour exiger de meilleures conditions de travail pour les facteurs. LCI fait le point sur le problème en quatre graphiques.

Un taux d’absentéisme de 6, 5%. Des effectifs en baisse, et des arrêts maladie en hausse… Jeudi, trois syndicats de La Poste -CGT, Sud-PTT et Unsa- appellent à la mobilisation pour défendre les conditions de travail, notamment des facteurs, alors que sont en cours des négociations avec la direction sur le sujet.


LCI s’est plongé dans le bilan social 2015 de l’entreprise, et en a tiré quelques chiffres, pour éclairer. Depuis quelques années, La Poste tente d’optimiser et de réduire ses effectifs. Ils sont en effet en baisse, pour les fonctionnaires et salariés en CDI, sur les trois dernières années.

Les départs supérieurs aux embauches

Selon le Bilan social, que LCI a consulté, l’année 2015 est considérée comme "marquée par un volume de recrutements important (3588), même s’il diminue par rapport à 2014 (4525). Ils ne pallient en revanche pas le nombre des départs (9312), sensiblement égal à celui de 2014. Au total, en 2015, le groupe comptait 209 072 fonctionnaires et CDI. L’évolution des effectifs est également marqué par la poursuite de la baisse du nombre des personnes en CDD (moins 1939 sur deux ans). 

Moins d'employés, mais les absences pour maladie en hausse

Le bilan social 2015 fait aussi le point sur l’absentéisme dans le groupe La Poste. Il est de 6, 5%.  Il a tendance à augmenter, alors même que les effectifs baissent. 

"L’absentéisme pour maladie demeure à un niveau élevé", indique le Bilan social, d’après lequel cette augmentation "reflète en grande partie l’évolution de la moyenne d’âge des postiers et porte notamment sur des absences longues". En 2015, en moyenne, un salarié (fonctionnaires et CDI)  a posé 24,4 journées d'absence, soit deux de plus qu'en 2013.

En vidéo

VIDEO. A La Poste, des conditions de travail qui poussent à bout les facteurs

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter