L'académie de Versailles cherche désespérément des profs

L'académie de Versailles cherche désespérément des profs
SOCIÉTÉ

PÉNURIE - L'Education nationale a bien du mal à faire face au manque de professeurs dans ses établissements. Des parents se mobilisent, mais jusqu'à quand ? Exemple à Meudon, au lycée Rabelais.

Les rentrées scolaires se suivent et se ressemblent. Chaque année apporte son lot de pénurie de professeurs. Exemple au lycée Rabelais, à Meudon, où c'est pour les matières scientifiques que les enseignants sont denrée rare, physique et mathématiques étant les matières les plus touchées.

Prenons les maths : trois classes n'ont pas reçu le moindre cours depuis la rentrée. Les parents d'élèves sont désemparés. L'une d'elles, Valérie Plas, témoigne : "Les parents se mobilisent, parce qu'on n'a que cette solution pour le moment." Elle raconte que ce sont aux parents de trouver des cours particuliers ou même de donner eux-mêmes des cours. Après cette rentrée calamiteuse, ils ont sollicité la ministre de l'Education nationale, des parlementaires et l'Académie de Versailles.

Il y a des postes, mais pas suffisamment de diplômés pour pourvoir ces postes.- Régis Haulet, DRH de l'Académie de Versailles

Dans l'Académie de Versailles, il manque 11 profs de maths à temps-plein, 34 à temps-partiel. La semaine dernière, 33 devaient être recrutés en physique et 20 en sciences et techniques de l'ingénieur. En attendant, le rectorat va recruter un maximum de contractuels.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent