Accès des mineurs au porno : "On se félicite que Macron a porté le doigt sur ce problème", réagit Grégory Dorcel

SOCIÉTÉ

Toute L'info sur

La présidence Macron

INTERVIEW - Grégory Dorcel, le fils de Marc, qui a repris les rênes de l’empire familial du X, a bon espoir, avec l'aide du gouvernement, de protéger les mineurs des contenus pornographiques. Selon lui, endiguer ce phénomène relève simplement d'une "véritable volonté politique".

Ce samedi, dans le cadre d'un discours prononcé pendant la journée internationale contre les violences envers les femmes, Emmanuel Macron a déploré que la pornographie franchisse " la porte des établissements scolaires" et fait de la femme "un objet d'humiliation". Pour endiguer le phénomène, le président a notamment déclaré vouloir mieux contrôler son accès via l'extension "des pouvoirs de régulation du Conseil supérieur de l’audiovisuel" (CSA)". On a demandé à Grégory Dorcel, dont le père s'est félicité de la position du président, ce qu'il en pensait.

Lire aussi

LCI : Comment accueilliez-vous les propos d'Emmanuel Macron pour qui la pornographie fait de la femme "un objet d'humiliation" et a franchi "les cours d'école" ?

Grégory Dorcel : Dire que le porno fait de la femme un objet d’humiliation est encore une démonstration de l’élite bien-pensante qui tend à stigmatiser le sexe quand il est à haute dose. La pornographie est légale en France et fait partie de la vie de 50% des Français. J'émets d'ailleurs de sérieux doutes quant à l’épanouissement sexuel des femmes dans les pays où elle est interdite. En revanche, le véritable problème, c’est la protection des mineurs et on se félicite qu'Emmanuel Macron a porté le doigt sur ce problème.

LCI : Vous prétendez justement vous saisir de ce problème. Comment agissez-vous concrètement ?

Grégory Dorcel : Le groupe Dorcel collabore notamment avec l’association d’Aide, de Protection de l’Enfance et de la jeunesse. On s’est rendu compte que les adultes avaient une méconnaissance des pratiques de leurs enfants sur le web. En tant que leader du marché, on souhaite faire en sorte que les gens soient bien informés.

Les sites peuvent être bloqués de nos moteurs de recherche. C’est une véritable solution.- Grégory Dorcel

LCI : Des sites diffusent gratuitement tous genres de contenus pornographiques sur internet. Quels moyens mettre en œuvre pour endiguer le phénomène ?

Grégory Dorcel : Des sites comme Youporn, Pornhub ou X Hamster sont basés dans des paradis fiscaux et n’ont pas la même juridiction que nous, en France. Il est donc impossible de les attaquer en justice. Ils veulent simplement doper leurs audiences en ayant le plus de public possible. Ils n’ont pas de problème à avoir des mineurs parmi eux. Par contre, ils peuvent être bloqués de nos moteurs de recherche. C’est une véritable solution.

LCI : Vous déplorez l'apparition de ces sites depuis 5 ans. Avez-vous alerté le gouvernement Hollande ?

Grégory Dorcel : Oui, nous avons pu travailler avec Laurence Rossignol qui était alors Ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes. Elle a vraiment été réactive sur ce dossier. C’est pourquoi la prise de position d’Emmanuel Macron pourrait permettre de régler ce problème. Et c'est possible. Pourquoi ne pas mettre en place un système similaire à la lutte contre les sites pédophiles ? Il suffit simplement d’élargir les champs d’action. Il faut une vraie volonté politique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter