Accidents à la Foire du Trône : faut-il avoir confiance dans la sécurité des manèges de fêtes foraines ?

SOCIÉTÉ

SÉCURITÉ - Après les deux accidents successifs qui ont eu lieu sur des manèges de la Foire du Trône à Paris, cette semaine, les amateurs de sensations fortes doivent-ils y regarder à deux fois avant de se rendre à la fête foraine ? Nous avons posé la question à un professionnel chargé d'inspecter régulièrement les manèges des fêtes foraines.

Avec deux accidents en une semaine, l'édition 2017 de la Foire du Trône ne commence pas sous les meilleurs auspices. Dimanche, une vidéo montrait une femme frôler la mort après s'être en partie détachée d'un manège à sensation fortes. Un deuxième signalement est ensuite survenu lundi, pour des blessures causées sur un autre manège une semaine auparavant. Ces deux incidents doivent-ils inquiéter les amateurs de fêtes foraines ?

Pour Christophe Cuvelier, qui gère l'un des organismes de contrôle de manèges agréé par l'État, CTD, "le public peut avoir confiance". Pour ce professionnel chargé d'inspecter régulièrement les manèges des fêtes foraines ou des parcs d'attractions, la législation est suffisamment stricte mais ne peut pas empêcher certaines erreurs humaines.

Les forains sont extrêmement attentifs à leur manège. C'est leur gagne-pain.- Christophe Cuvelier, directeur de l'organisme de contrôle CTD

Voir aussi

"Le premier responsable est le propriétaire", explique à LCI M. Cuvelier, qui ajoute que "les forains sont eux-mêmes extrêmement attentifs car ces manèges sont leur gagne-pain". Mais les constructeurs et les mairies ont aussi leur part de responsabilité dans la sécurité des fêtes foraines. "Progressivement, la législation s'est durcie dans le domaine", poursuit le contrôleur.

La loi oblige désormais les propriétaires de manèges à les faire contrôler par l'une des  société agréées par les autorités pour cela. Elles sont une dizaine à avoir aujourd'hui cet agrément. Un premier contrôle a lieu sur le matériel neuf, puis tous les ans pour les manèges les plus sensationnels, ou tous les trois ans pour les autres. "Tout est contrôlé : la structure, les pièces hydrauliques, l'électricité", précise Christophe Cuvelier. C'est ensuite aux communes de vérifier que ces contrôles ont bien été effectués dans les délais nécessaires.

En vidéo

VIDÉO - Elle frôle la mort à la Foire du Trône

"Dans les accidents, il est souvent avéré que le paramètre humain est important", déclare M. Cuvelier. Et d'ajouter : "C'est aux forains de surveiller ceux qui ne respectent pas les consignes de sécurité". Selon la Commission de la sécurité des consommateurs, une centaine d'accidents, mortels ou non, surviennent chaque année dans des manèges. la première source de ces accidents est le comportement des usagers.

Concernant l'accident qui a eu lieu dimanche à la Foire du Trône, la mairie de Paris a assuré dans Le Parisien que "le manège respectait les normes de sécurité en vigueur et que les contrôles techniques avaient été effectués dans les formes". La Ville ajoute que "la thèse d’une erreur humaine est donc privilégiée, mais cela devra être confirmé par l’enquête de police." En attendant, par mesure de précaution, la mairie de Paris a décidé de fermer le manège. "Il est en cours de désinstallation et ne figurera plus sur cette édition de la Foire du Trône", nous avait indiqué la Ville de Paris.  Pour Christophe Cuvelier, les deux incidents récents "n'auront pas d'impact négatif sur la fréquentation des fêtes foraines", car les "bonnes mesures" ont été prises.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter