Accueil des migrants : des terroristes dans un convoi de réfugiés ?

DirectLCI
ENQUÊTE - La police étudie une liste de 199 migrants, arrivés en Europe en octobre dernier par la Grèce. Cette liste, provenant d'un contrôle sur l'île de Léros, contient les noms de nombreux terroristes infiltrés, envoyés par Daech pour nuire à la France.

Une liste de 199 noms inquiète toutes les polices européennes. Parmi eux, de vrais réfugiés, désormais demandeurs d’asile, mais aussi des djihadistes infiltrés et envoyés par Daech pour commettre des attentats en France. Le contrôle suspect remonte au 3 octobre 2015, sur l’île de Leros en Grèce. 


Parmi ces 199 personnes enregistrées, figurent deux des trois kamikazes du Stade de France. Abdelhamid Abaaoud, un des architectes du 13 novembre, aurait été localisé au même endroit au même moment. Il se serait même vanté d’avoir profité du flux de migrants pour faire entrer 90 terroristes en Europe. Un chiffre jugé "plausible", selon plusieurs sources de l’antiterrorisme contactées par LCI.


C’est avec ce flux migratoire que seraient entrés en Europe les trois réfugiés syriens interpellés mardi en Allemagne. Arrêtés dans des foyers de demandeurs d’asile, ils auraient transité avec la même organisation de passeurs que les assaillants de Paris, selon le ministre de l’Intérieur allemand. Grâce notamment à des passeports vierges récupérés par l’état-major de Daech lors de la prise de Raqqa.


L’un d’entre eux est même soupçonné d’avoir bénéficié d’une courte formation aux armes dans cette ville, bastion du groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie. Ils n’avaient pas de projet d’attentat précis. Mais ce groupe pourrait avoir constitué une cellule dormante, en attendant les ordres d’un haut responsable de Daech. Cellule dormante, comme il en existerait, selon nos informations, une dizaine d’autres en Europe.

En vidéo

En visite en Jordanie, Angelina Jolie dénonce le sort des réfugiés syriens

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter