REACTION – Dans un livre dévoilant les coulisses du palais de l’Elysée, deux journalistes accusent Michel Sapin d’avoir fait "claquer l’élastique de la culotte" d’une journaliste, au forum de Davos. Une anecdote que l’entourage du ministre des Finances, contacté par metronews, dément formellement.

Peut-être l’avez-vous vu passer, cette tribune de femmes journalistes politiques victimes de sexisme, publiée le 4 mai 2015 dans les colonnes de Libération. Peut-être aviez-vous été interpellé par cette anecdote, glissée parmi tant d’autres, évoquant "un ministre" qui, devant une journaliste penchée en avant pour ramasser un stylo, "ne peut retenir sa main en murmurant : ‘ah, mais qu’est-ce que vous me montrez là ?"

Ce ministre, les journalistes Stéphanie Marteau et Aziz Zemouri assurent l’avoir confondu. Ils affirment qu’il s’agirait de Michel Sapin, actuel ministre des Finances et des comptes publics, grand ami du président. Dans leur livre L'Elysée Off, qu’ils publient cette semaine chez Fayard, ces deux reporters explorent les coulisses du palais présidentiel. Et reviennent sur cet épisode surréaliste qu’une consœur aurait subi au forum de Davos. Ils vont même plus loin, en assurant que le ministre aurait fait "claquer l’élastique de la culotte" de la journaliste en question.

Michel Sapin dément formellement

Dans le livre, les journalistes ont obtenu une réaction du cabinet de Michel Sapin, assurant selon eux que "c'était une blague potache". De même, sa chargée de communication aurait affirmé que le ministre "ne comprend pas la tournure qu'a prise l'affaire".

A nouveau contacté par metronews ce vendredi matin, l’entourage du ministre, cette fois, dément formellement. Et nous explique ainsi: "Michel Sapin apporte un démenti catégorique aux allégations inexactes et calomnieuses contenues dans un livre publié ces derniers jours. Il se réserve le droit d’engager toute action nécessaire pour faire respecter les faits." Pas de quoi impressionner Stéphanie Marteau, co-auteure du livre, qui assure avoir recueilli l'information de plusieurs sources de première main, ajoutant, auprès de metronews : "Cette scène s'est déroulée devant des témoins."

"Ni culotte, ni string, ni élastique"

Reste qu'en milieu d'après-midi, devant l'ampleur prise par l'affaire, les femmes journalistes politiques signataires de la tribune "Bas les pattes" ont tenu à mettre les points sur les "i". Et, dans un nouvel article , assurent qu'elles avaient relayé la véritable scène. "Il n'y avait là ni culotte, ni string, ni élastique" assènent-elles. 

EN SAVOIR +
>>
  Que s'est-il vraiment passé entre Michel Sapin et la journaliste politique ? 
>>  Affaire Baupin : Batho n'oublie pas Sapin

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccins : "Il n'y a pas de stocks cachés" assure Jean Castex

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Lire et commenter