Achats sur Internet : notre sécurité est-elle en danger ?

Achats sur Internet : notre sécurité est-elle en danger ?

ÇA VOUS CONCERNE - Alors que les ventes sur Internet ont explosé, notamment avec les confinements liés à la pandémie, pour atteindre 112 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020, le nombre de produits qui ne respectent pas les normes connaît la même inflation.

 C'est la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui tire la sonnette d'alarme. Après une étude menée ces trois dernières années, les résultats montrent que, sur 450 produits achetés sur des marketplaces, plus de la moitié (63 % exactement) ne respectait pas la réglementation. Dans les objets étudiés, on retrouve des bijoux, des peluches, des adaptateurs électriques ou encore des guirlandes électriques qui présentent des risques d'incendies. Autant de produits vendus par les géants du web, avec des chiffres édifiants.

Toute l'info sur

Les Matins LCI

Attention aux jouets pour Noel

Selon l'enquête, 66% des guirlandes électriques vendues en ligne sont dangereuses, avec des risques d'électrocution voire d'incendie et 87% des adaptateurs électriques le sont aussi. Quant aux bijoux fantaisie, 74% s'avèrent considérés comme dangereux. 

Alors, comment faire pour ne pas se faire avoir ? Plusieurs éléments peuvent vous mettre la puce à l'oreille : gare aux prix très attractifs, vigilance sur les produits avec peu d'informations, se renseigner sur le vendeur. Ce que nous explique Franck Jossien, enquêteur à la DGCCRF, dans le sujet en tête de cet article. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : pas de fêtes du Nouvel An à Rio de Janeiro

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Norvège : une fête d'entreprise vire au probable foyer du variant Omicron, la moitié des convives infectés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.