"De petits délinquants à ennemis ultimes" : comment Daech séduit les ados

"De petits délinquants à ennemis ultimes" : comment Daech séduit les ados
SOCIÉTÉ

Toute L'info sur

Attentat manqué aux bonbonnes de gaz à Paris

INTERVIEW – Peut-on avoir 15 ans et vouloir devenir un terroriste ? L’actualité le prouve. Raphaël Liogier, sociologue, philosophe et spécialiste du fait religieux, évoque pour LCI ces "nouveaux ninjas de l’Islam". Et dénonce l'utilisation abusive du concept de "radicalisation".

Encore adolescents et déjà aspirants terroristes. En moins d’une semaine, ce sont trois mineurs de 15 ans qui ont été mis en examen puis écroués après avoir été arrêtés, respectivement à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) et dans les 12e et 20e arrondissements de Paris. 

Le hasard seul explique-t-il l’enchaînement rapide de ces arrestations atypiques ? Ou bien la mouvance djihadiste parvient-elle, de plus en plus, à séduire des jeunes gens pas encore complétement sortis de l’enfance ? Eléments de réponses avec Raphaël Liogier, philosophe et sociologue, auteur de "La Guerre des civilisations n’aura pas lieu, coexistence et violence au 21e siècle".

LCI : Les dernières arrestations en date montrent des aspirants au terrorisme de plus en plus jeunes. Est-ce un phénomène nouveau ?

Raphaël Liogier : C’est nouveau, en effet. Aujourd’hui émerge le phénomène de ce que j’appelle les ‘nouveaux ninjas de l’Islam’, fruit d’une conjonction entre les signaux envoyés par Daech et un jeune public complètement dérégularisé. Les anciens idéologues de l'organisation ont compris qu’il ne fallait plus passer, justement, par l’idéologie, ou par la contrainte des cinq prières par jour par exemple. Au contraire, ils savent qu’ils doivent jouer sur cette dérégularisation, grâce à une mise en scène de la guerre et en renvoyant l’image utopique d’une société parfaite. C’est exactement ce que l’on constate dans leur magazine de propagande francophone 'Dar al-Islam' : quelques passages du Coran à apprendre par cœur et surtout, des chevaliers masqués, comme ceux que l’on voit dans les jeux vidéos. C’est alors très logiquement que cette culture jeune du djihad croise le chemin de la délinquance. Le tout, de manière très rapide. Cela rend l’utilisation du concept de "radicalisation" complètement stupide, car cette notion suppose un processus dans la durée.

Lire aussi

    LCI : Cela suppose-t-il un changement dans le passage à l’acte ?

    Raphaël Liogier : Nous assistons, c’est vrai, à une déprofessionnalisation d’un terrorisme contre lequel on ne peut plus rien faire et qui est une nouvelle voie pour Daech. A présent, le groupe Etat Islamique joue sur le marketing pour susciter des attentats qui ne nécessitent aucune préparation. Mais qui, parce qu’ils ne nécessitent aucune préparation, sont d’autant plus efficaces… Dorénavant, il n’y a plus besoin de chercher à s’équiper d’une kalachnikov. Il suffit d’avoir une arme blanche, ou encore de pousser quelqu’un sous le métro en ayant prêté allégeance à Daech trois jours plus tôt, pour que, partout, l’événement soit présenté comme un acte terroriste.

    LCI : Est-il encore possible d’endiguer ce phénomène ?

    Raphaël Liogier : Le seul moyen de détourner les jeunes de Daech, c’est d’arrêter de le rendre désirable. Il faut comprendre que la mise en scène des terroristes donne l’impression d’un engagement facile, agréable et gratifiant. De petits délinquants, ces adolescents ont le pouvoir de devenir ennemis ultimes. En contribuant à relayer cette mise en scène, le gouvernement, mais aussi les médias qui s’en font l’écho, ont permis cette jonction entre la culture jeune et le djihad. Ce phénomène, selon moi, ne peut que s’amplifier.

    VIDEO - Mineurs "radicalisés" : un fort risque de passage à l'acte

    En vidéo

    Un fort risque de passage à l'acte chez les mineurs radicalisés

    VIDEO - Un mineur arrêté dans le 20e arrondissement

    En vidéo

    Terrorisme : un mineur interpellé dans le XXe arrondissement de Paris, "l'immeuble a été évacué avant son arrestation"

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent