Aéroport de Roissy : 57 employés suspectés de radicalisation depuis janvier

Aéroport de Roissy : 57 employés suspectés de radicalisation depuis janvier

ETAT D'URGENCE – Depuis les attentats de janvier, près de soixante personnes ont perdu leur autorisation de travailler à l'aéroport parisien de Roissy, selon les autorités.

Les salariés de Roissy doivent montrer patte blanche pour travailler à l'aéroport sous peine de perdre leur emploi. Et pour cause, "depuis le début de l'année, 57 personnes ont perdu leur autorisation du fait de radicalisation. Il y en a eu cinq depuis les attentats (du 13 novembre), il y en a d'autres qui vont venir", a déclaré vendredi le préfet délégué pour la sécurité et la sûreté des aéroports de Roissy et du Bourget, Philippe Riffaut, lors d'une conférence de presse.

Résultat, ces mêmes employés se sont vus refuser une première attribution, un renouvellement de badge ou ont "purement et simplement" perdu l'usage de leur habilitation. Car pour travailler en "zone réservée", il faut désormais obtenir le feu vert de l'Etat, après une enquête qui peut faire appel aux services de renseignement, pour lutter notamment contre le risque terroriste.

86.000 salariés sous haute surveillance

"Les 86.000 autorisations de travail sur la zone réservée seront revues", a annoncé le préfet. En commençant par les "5000 personnels de sûreté de l'aéroport", il s'agira de "vérifier ce que les personnes ont pu faire depuis qu'elles ont obtenu leur autorisation", en "lien quotidien" avec la DGSI, le service de renseignement intérieur.

Depuis la mise en place de l'état d'urgence, plusieurs perquisitions ont par ailleurs été menées dans différentes entreprises de la plateforme aéroportuaire donnant lieu à l'ouverture de 4000 casiers de personnels. En matière de sécurité, côté voyageurs, "100% de passagers" font désormais l'objet d'un contrôle aux frontières, contre "15 à 20%" précédemment, a souligné Patrice Bonhaume, directeur de la police aux frontières (PAF). Actuellement, 130.000 à 140.000 voyageurs transitent chaque jour par l'aéroport de Roissy, selon ADP.

EN SAVOIR + >> Attentats : Cazeneuve n'exclut pas une prolongation de l'état d'urgence

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

En plein conflit sur les licences de pêche post-Brexit, deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.