Affaire Barbarin : l'enquête pour "non-dénonciation d'actes pédophiles" classée sans suite

SOCIÉTÉ
PEDOPHILIE - Le cardinal Barbarin, accusé par une association d'anciens scouts victimes d'actes pédophiles d'avoir couvert les agissement d'un ancien curé, ne fera finalement pas face aux tribunaux. L'affaire, selon le procureur, a été classée sans suite.

C'était un peu un "Spotlight à la française". L'enquête pour "non-dénonciation d'actes pédophiles" visant le cardinal Barbarin, accusé par une association d'anciens scouts abusés sexuellement par un prêtre entre les années 1970 et 1991, vient d'être classée sans suite, a appris l'AFP auprès du procureur de la République.

Les différentes victimes, toujours engagées dans une procédure parallèle pour faire condamner le père Preynat, ancien curé du diocèse de Lyon, estimaient pourtant que le cardinal était au courant des actes du responsable scout, et, pour le couvrir, l'aurait changé de paroisse.

Une nouvelle plainte sera-t-elle déposée auprès du doyen des juges d'instruction ? Le porte-parole de l'association La Parole libérée François Devaux, contacté par metronews, ne l'exclut pas. Il se dit "très déçu" :"L'omerta continue, rien ne change". 

>>  Prêtre soupçonné de pédophilie : une victime dénonce le "silence coupable" du Cardinal Barbarin

A LIRE AUSSI 
>>  Adrien Borne, journaliste à i-Télé, révèle avoir été victime de pédophilie
>>  Pédophilie : 27 révocations dans l'Education nationale en 2015

Sur le même sujet

Lire et commenter