Affaire de la vache folle : il n'y aura pas de procès

Affaire de la vache folle : il n'y aura pas de procès

JUSTICE - Dix-sept ans après le début de l'enquête, des juges d'instruction ont rendu un non-lieu général dans l'affaire de la vache folle. En France, 27 personnes sont mortes de cette maladie.

Le scandale de la vache folle avait plombé l'industrie de la viande et généré la panique chez les consommateurs au milieu des années 1990. Dix-sept ans après le début de l'enquête, les deux juges d'instruction chargées du dossier ont décidé d'un non-lieu général. Quatre responsables d'usine de fabrication d'aliments pour bétail, avaient été mises en examen dans le dossier, certaines pour tromperie ou falsification. Une des quatre est depuis décédée.

Maladie de Creutzfeldt-Jakob 

Le non-lieu a été rendu mercredi par les juges d'instruction du pôle santé publique à Paris, selon les informations communiquées vendredi par une source judiciaire et confirmant une information d' Europe 1 . Aux yeux du parquet, il n'avait d'une part pas été démontré que les produits vendus par ces usines contenaient des protéines animales. D'autre part, aucune volonté de contourner les législations n'avait pu être caractérisée. 

La maladie de la vache folle avait provoqué la mort de 27 personnes et de milliers de de bovins en France. L'enquête française lancée en 1997 portait sur l'importation de bovins et farines animales britanniques et leur conséquences sur la propagation de l'encéphalopathie spongiforme bovine. Le gouvernement britannique avait reconnu à l'époque un "lien" possible entre la maladie et l'apparition chez les humains de cas de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - À peine président, Joe Biden signe une série de décrets dont le retour dans l'Accord de Paris

EN DIRECT - Feu vert de l'Assemblée nationale à l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 1er juin

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

Vents violents : cinq départements désormais en vigilance orange

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

Lire et commenter