Affaire Hollande-Gayet : Valérie Trierweiler savait-elle ?

Affaire Hollande-Gayet : Valérie Trierweiler savait-elle ?

DirectLCI
GAYETGATE -Valérie Trierweiler est hospitalisée depuis vendredi à la suite des révélations du magazine Closer sur la liaison supposée entre son compagnon François Hollande et l'actrice française Julie Gayet. Une rumeur qui courait pourtant depuis des mois. La première dame était-elle au courant ?

"Elle a été très sonnée". Le journaliste du Parisien, Frédéric Guershel, est le seul a être entré en contact avec Valérie Trierweiler depuis son hospitalisation. Les révélations de Closer sur la liaison de son compagnon avec l'actrice Julie Gayet, vendredi, ont été pour elle comme un "TGV dans le buffet", résume encore un proche de la première dame au quotidien. Eprouvée par l'affaire, elle reste hospitalisée, ce lundi, pour une durée indéterminée.

Pourtant, difficile d'imaginer que cette dernière n'était pas au courant de "l'aventure". L'histoire se murmurait en effet déjà depuis plusieurs mois, notamment sur Internet, dans les milieux proches du pouvoir et dans les rédactions. En mars 2013 déjà, Valérie Trierweiler n'a pu ignorer et passer à côté de l'annonce de Vincent Toledano, avocat de Julie Gayet, à l'AFP . "La comédienne Julie Gayet, dont je suis l'avocat, a chargé mon cabinet de poursuivre sur le plan judiciaire la diffusion de la rumeur colportée sur internet qui lui prête sans aucun fondement une relation sentimentale avec le président de la République", indiquait-il alors. Une déclaration faite seulement quelques heures avant l'intervention de François Hollande sur le plateau de France 2, à laquelle Valérie Trierweiler assistait depuis les coulisses.

Le "lapin" de Hollande cet été

Le même jour, Stéphane Guillon se fendait d'un tweet qui résonne différemment dix mois après. En tournage avec Julie Gayet, l'humoriste écrivait en effet sur son compte : "J’viens de tourner 2 mois avec Julie Gayet et j’peux vous assurer que F Hollande a tjs été discret et très gentil avec l’équipe, normal quoi". Ces rumeurs, Valérie Trierweiler en a forcément eu vent, à cette époque. Si bien que Closer affirme qu'au printemps 2012, Julie Gayet et François Hollande font un court break. Mais visiblement, les liens qui unissent les deux tourtereaux sont plus forts et le magazine précise que leur liaison repart de plus belle.

Vers le 20 juillet 2013, en effet, Closer explique que Valérie Trierweiler est partie en vacances avec ses enfants en Grèce. François Hollande doit la rejoindre quelques jours plus tard. Mais il ne viendra pas. Ce fameux 20 juillet, il fait une visite surprise en Corrèze qui démarre à Tulle et se conclut à Brive-Plage, rapporte un discret papier du quotidien La Montagne, qui précise que "ce n'était pas prévu". Au même moment, toujours selon le quotidien, l'actrice Julie Gayet assiste au Brive Festival, qui se tient dans la ville...

Les nombreuses absences nocturnes du président

En décembre, l'"affaire" prend de l'ampleur et les sous-entendus se font de plus en plus explicites. Le 16 décembre, Stéphane Guillon, invité du "Grand Journal" de Canal+,  présente alors avec Julie Gayet le fameux film Les âmes de papier. L' humoriste s’amuse de l’évocation du nom de François Hollande par Antoine de Caunes. L’ex-éditorialiste de France Inter affirme que "Hollande venait sur le tournage" et qu’il "aime beaucoup le film, mais sa femme beaucoup moins". Julie Gayet sourit mais ne fait pas de commentaire. Rebelote chez Thierry Ardisson quelques jours plus tard, sur le plateau de "Salut les Terriens".

L'Express rapporte en outre, dans ses échos du Palais du 18 décembre, que l'agenda de François Hollande est truffé de plages horaires où est indiquée la mention "rendez-vous privé" et qu'il n'est pas rare que le président s'aménage des sorties discrètes dans Paris, qui affolent la sécurité. Ces escapades discrètes sont-elles à relier à la liaison qu'il entretient avec Julie Gayet ? Probablement. Et Valérie Trierwieler ne pouvait sans doute pas ignorer ces absences nocturnes. Comme celles du 30 au 31 décembre dernier et celles du 1er au 2 janvier : date à laquelle il était avec Julie Gayet, assure le magazine Closer.

Elle "voulait" y croire

En vérité, la première dame "n'ignorait rien des rumeurs", mais "elle a simplement voulu croire qu'elles étaient fausses", raconte une de ses amies au Parisien. Ce qui explique pourquoi la publication des photos dans Closer fut un tel choc pour la "First Girlfriend", comme l'appellent les médias américains. Malgré cela, "pour elle, ils formaient toujours un couple", poursuit son amie.

Elle semble d'ailleurs avoir voulu y croire jusqu'au bout. Le 7 janvier encore, on la voyait t out sourire, poser aux côtés de François Hollande lors de la célèbre galette des rois à l'Elysée. La veille de la parution du dossier "choc" de Closer, son entourage aurait aussi tout fait pour empêcher la parution des photos. En vain.

Jeudi, lorsque le président a compris que les "preuves" allaient être mises au jour, il a su qu'il lui fallait sortir du bois. "La scène s'est déroulée sous les lambris de l'Elysée, sans heurts, ni cris, raconte Le Parisien. En quelques mots, le chef d'Etat a reconnu l'existence d'une liaison discrète avec l'actrice". "Après je crois qu'elle a eu une sorte de coup de blues. C'était assez violent quand même, pour une première dame, de voir sa vie privée étalée dans la presse", explique le journaliste du Parisien sur RTL.


 

Plus d'articles

Sur le même sujet