Affaire Jacqueline Sauvage : François Hollande accorde sa grâce présidentielle

Affaire Jacqueline Sauvage : François Hollande accorde sa grâce présidentielle
SOCIÉTÉ

GRACIÉE - Le fait est rare, mais la mobilisation était forte. Dimanche soir, François Hollande a annoncé qu'il avait décidé de gracier Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari tortionnaire. Elle pourrait très rapidement être libérée.

Le président de la République a annoncé dimanche 31 janvier qu'il allait accorder une "remise de peine gracieuse" à Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari qui la battait, ainsi que ses filles, depuis des dizaines d'années.

Dans les faits, l'Elysée a donc informé la famille de Jacqueline Sauvage que sa libération pouvait être demandée "immédiatement".

EN SAVOIR + 
>> 10 ans de prison pour Jacqueline Sauvage >>  "Vous qui saviez, vous auriez du faire quelque chose, nom de dieu!" >> Le combat de la défense pour "une présomption de légitime défense"
>> La grâce présidentielle, comment ça marche ?

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 40.000 nouveaux cas en 24 heures, un nouveau record

Covid-19 : quels sont les départements désormais soumis au couvre-feu ?

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Des caricatures de "Charlie Hebdo" projetées à Toulouse et à Montpellier

Covid-19 : avant d'envisager un reconfinement, quelles solutions reste-t-il ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent