Affaire Théo : non, le policier mis en cause n’est pas celui contre qui les réseaux sociaux se déchaînent

Affaire Théo : non, le policier mis en cause n’est pas celui contre qui les réseaux sociaux se déchaînent

ATTENTION – Présenté à tort comme le violeur présumé du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois, un homme est actuellement la cible de nombreuses menaces sur les réseaux sociaux. Selon nos informations, si ce dernier est bien policier, il n’a jamais été affecté en région parisienne.

Plus de 13.000 tweets échangés à son sujet. Le web et les réseaux sociaux se déchaînent depuis quelques heures ce vendredi au sujet d’un homme présenté comme le fonctionnaire de police auteur présumé du viol du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois. Or, d’après nos informations, si cet homme est bien policier, il n’a jamais été affecté en région parisienne et ne fait pas partie des quatre policiers mis en cause.

Inquiète pour la sécurité de son agent, la police nationale a lancé un message d’avertissement peu après 16 heures via Twitter : "Aucun des mis en examen à Aulnay ne s'appelle Marc-Antoine Coppin. Une enquête judiciaire est en cours. Faites preuve de mesure sur les [réseaux sociaux]."

Toute l'info sur

L'affaire Théo

Une plainte déposée

La police souligne également que "l’appel à la violence sur les [réseaux sociaux] est répréhensible" et demande à ce que tout contenu délictueux soit signalé sur la plateforme Pharos, spécialement mise en place à cet effet. Toujours selon nos informations, une plainte a par ailleurs été directement déposée par Marc-Antoine Coppin. 

Si l’origine de la fuite de ce nom n’est pas claire pour l’instant, un article de nos confrères du Parisien pourrait bien être le point de départ de cette confusion. Titré "Aulnay-sous-Bois : le récit de l'interpellation de Théo", celui-ci donnait en effet les prénoms des quatre policiers mis en cause. Un détail jusque-là inconnu et qui pourrait avoir poussé certains à vouloir tenter de se faire justice eux-mêmes. 

Lire aussi

En vidéo

Affaire Théo : le point sur l’enquête, deux versions s'opposent

En vidéo

VIDÉO - Dupond-Moretti : "Tout débordement nuit aux intérêts de Théo et de la justice"

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron réunit un nouveau Conseil de défense avant son allocution

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

Évacuation violente à Paris : colère et indignation des élus locaux, Darmanin dénonce des images "choquantes"

Lire et commenter