Affaire Zahia : Benzema et Ribéry de retour devant la justice

Affaire Zahia : Benzema et Ribéry de retour devant la justice

Société
DirectLCI
JUSTICE – Le procès de l'affaire Zahia débute lundi devant le tribunal correctionnel de Paris. Sur le banc des accusés, les footballeurs internationaux Franck Ribéry et Karim Benzema, soupçonnés d'avoir eu recours aux services de la jeune prostituée, alors mineure.

Ce n'est pas pour leurs prouesses footballistiques mais pour leurs frasques extrasportives présumées que Ribéry et Benzema feront l'actualité lundi. Les deux joueurs sont en effet jugés par le tribunal correctionnel de Paris pour sollicitation de prostituée mineure dans la désormais célèbre "affaire Zahia".

En juin, le procès avait été reporté après le dépôt d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par l'avocat de Franck Ribéry. Laquelle avait été rejetée en août par la Cour de cassation. Ni les deux joueurs, ni Zahia Dehar ne devraient être présents ce lundi. La jeune femme par qui le scandale est arrivé s'est désistée de sa constitution de partie civile.

Ignorance ?

L'affaire avait éclaté juste avant la Coupe du monde 2010 lorsqu'une enquête de la Brigade de répression du proxénétisme avait fait apparaître les noms de joueurs de l'équipe de France. Aux enquêteurs, la fille de joie exerçant autour du Zaman Café sur les Champs-Elysées avait expliqué avoir eu des relations tarifées avec Benzema et Ribéry. En 2008, dans un hôtel parisien après la remise des Oscars du football, pour le premier. En 2009, dans un hôtel de Munich notamment, pour le second. La jeune femme était alors mineure.

Le joueur du Bayern Munich avait assuré ne pas l'avoir rétribuée, ni avoir eu connaissance de son âge. L'attaquant du Real Madrid niait de son côté avoir eu le moindre rapport avec elle. Quant à la principale intéressée, reconvertie depuis dans la lingerie et la pâtisserie, elle expliquait avoir menti sur son âge. Une version qui ne convainc pas le juge d'instruction, André Dando, estimant que les joueurs devaient "nécessairement penser qu'une prostituée mineure ne peut que dissimuler son âge, au risque sinon de ruiner immédiatement toute son activité de prostitution". Si les avocats des deux stars du ballon se montrent "sereins" et "confiants", leurs clients encourent jusqu'à trois ans de prison. Le procès durera trois jours.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter