Affaire Zahia : ni la belle ni les Bleus au palais

Affaire Zahia : ni la belle ni les Bleus au palais

DirectLCI
JUSTICE – Karim Benzema et Franck Ribéry sont jugés, avec six autres personnes, à partir de ce mardi devant le tribunal correctionnel de Paris dans le cadre d'une affaire de proxénétisme. Les footballeurs, à qui il est reproché d'avoir eu des rapports avec une prostituée mineure en 2008 et 2009, ne devraient pas se présenter à l'audience. Tout comme Zahia, qui, après s'être constituée partie civile, s'est finalement désistée.

Les amateurs de foot comme les inconditionnels des rubriques people seront déçus. Alors que s'ouvre ce mardi le procès des footballeurs Franck Ribéry et Karim Benzema pour sollicitation de prostituée mineure dans l'affaire dite "Zahia", aucun des protagonistes ne devrait être présent à l'audience qui se tiendra les 18, 19, 25 et 26 juin devant le tribunal correctionnel de Paris. Le beau-frère de Franck Ribéry est également poursuivi pour le même chef, ainsi que cinq autres prévenus pour proxénétisme aggravé. 

Un renseignement anonyme

C'est en septembre 2009 qu'a débuté cette affaire qui éclaboussera par la suite le milieu du foot, et ce à la veille de la Coupe du monde sud-africaine.

Sur la base d'un renseignement anonyme, la Brigade de répression du proxénétisme entame des investigations dans la capitale notamment autour du Zaman café, établissement de nuit près des Champs-Elysées (8e) où défileraient les filles de joie. Très vite plusieurs noms connus arrivent aux oreilles des enquêteurs dont ceux de Franck Ribéry et Karim Benzema. Les deux joueurs auraient ainsi partagé leur lit avec une jeune femme alors mineure répondant au doux nom de Zahia. 

Le milieu offensif du Bayern est accusé d'avoir eu des relations sexuelles tarifées en 2009 avec elle, notamment dans un hôtel de Munich, en Allemagne. Pendant l'enquête, Ribéry a même contesté avoir su qu'il s'agissait d'une prostituée et l'avoir rétribuée 700 euros pour ses prestations. De son côté, Karim Benzema, 25 ans, est soupçonné d'avoir eu une relation sexuelle, qu'il conteste, avec Zahia dans un hôtel parisien après une soirée pour la remise des Oscars du football en 2008.

Les footballeurs, radins?

"Ils ne savaient pas que j'étais mineure" a déclaré à l'époque aux policiers Zahia, aujourd'hui reconvertie dans la lingerie et la pâtisserie . Celle-ci avait en effet expliqué aux enquêteurs avoir menti sur son âge en affirmant aux joueurs  notamment qu'elle était majeure. 

Pourtant, malgré cet axe de défense envers ses "partenaires",  la blonde aux formes généreuses née en 1992 ne mâche pas ses mots  quand elle parle des Bleus. De Ribery elle dira qu'il n'est "pas beau" et que "ça n'a rien d'enrichissant". "Les footballeurs ne sont pas plus généreux, moins bien élevés, ce n'est pas du tout agréable d'être avec eux, ils ne sont pas gentlemen (...) estimera-t-elle plus généralement. Je n'aime pas les footballeurs parce qu'en plus, ils ne paient pas très bien".

Huis clos demandé

Malgré l'absence des stars internationales du ballon rond, comme de l'escort girl, au procès qui débutera ce mardi à 13h30, Me Carlo Alberto Brusa, avocat de Ribéry, va demander le huis clos afin d'éviter un "étalage" des éléments "croustillants" et "morbides" de cette affaire. Les détails des parties fines et les commentaires qui ont été faits par la suite pourraient donc rester secrets.

Me Carlo Alberto Brusa soulèvera par ailleurs une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), estimant que le texte de loi, qui punit le recours à la prostitution de mineurs, n'est pas assez précis. Au tribunal de décider de la médiatisation à faire ou non de ce procès.

Franck Ribéry et Karim Benzema encourent pour ces faits une peine de trois ans de prison et 45.000 euros d’amende,

Plus d'articles