Agression d'un handicapé diffusée sur Facebook : trois mineurs en garde à vue

Agression d'un handicapé diffusée sur Facebook : trois mineurs en garde à vue

DirectLCI
ISERE - Trois jeunes mineurs ont été interpellés et placés en garde à vue pour avoir filmé et participé à l'agression d'un jeune handicapé mental à Fontaine (Isère). Les images, postées sur Facebook, ont suscité une forte mobilisation des internautes.

Metronews vous en parlait lundi  : après l'affaire du chat Oscar , c'était au tour d'une vidéo de l'agression d'un handicapé de créer l'émoi sur Facebook. On y voyait un jeune handicapé mental se faire molester par plusieurs adolescents sur un chemin de terre situé à Fontaine, près de Grenoble (Isère). Après avoir lui-même été mis à terre, la sacoche du garçon était jetée dans une rivière. L'air hagard, la victime se retrouvait à son tour poussée à l'eau, avant de prendre tant bien que mal la fuite en marchant.

La vidéo de cette agression, où les adolescents apparaissent goguenards, est apparue sur le réseau social dimanche vers 15 heures, postée sur le wall de l'un des agresseurs présumés, avec le post suivant : "Ptdrr tout a l'heur regardez skon a fait a un handicapé chui mort". Très vite, un groupe est créé sur Facebook. Intitulé "Pour que (...) aille en prison pour avoir humilié un handicapé", il compte à ce jour plus de 50.000 likes (j'aime). La vidéo a pour sa part été partagée des milliers de fois, avant d'être signalée à la plateforme de signalement des contenus illicites de l'Internet ( www.internet-signalement.gouv.fr) .

"Il faut punir ça"

Une viralité qui a poussé les autorités à très vite s'emparer de la polémique. Dès lundi soir, une source policière indiquait à metronews que deux mineurs avaient été interpellés. Mardi en milieu de journée, on apprenait cette fois que trois mineurs étaient placés en garde à vue. Respectivement âgés de 14, 15 et 16 ans, ils devraient être présentés au parquet de Grenoble dans l'après-midi. Un quatrième mineur, âgé de 12 ans, a été brièvement interpellé puis relâché et remis à ses parents. On le voit sur la vidéo tenir à un moment l'appareil qui filme l'agression. Un rôle minime, aux yeux des enquêteurs.

De son côté, comme metronews vous l'indiquait lundi, le jeune handicapé de 18 ans, prénommé Yoann et scolarisé en institut médico-éducatif, a décidé de porter plainte. "Il faut punir ça", a lancé sur RTL son père , qui a qualifié les auteurs de l'agression de "lâches". "On ne s'attaque pas à un handicapé", a-t-il martelé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter