Aide aux migrants : l'agriculteur militant Cédric Herrou condamné à quatre mois avec sursis en appel

Aide aux migrants : l'agriculteur militant Cédric Herrou condamné à quatre mois avec sursis en appel
SOCIÉTÉ
DirectLCI
JUSTICE - Cédric Herrou a été condamné mardi à quatre mois de prison avec sursis par la cour d'appel d'Aix-en-Provence pour avoir pris des migrants en stop en Italie. Il annonce se pourvoir en cassation.

Il était poursuivi pour avoir pris des migrants en stop en Italie. Cédric Herrou, agriculteur et militant, a été condamné à quatre mois d'emprisonnement avec sursis par la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Une condamnation moins élevée que les réquisitions : le parquet avait alors réclamé à l'encontre du prévenu huit mois avec sursis.


"C'est le rôle d'un citoyen en démocratie d'agir quand il y a défaillance de l'Etat" a déclaré Cédric Herrou en entrant dans la salle d'audience. Sur place, une trentaine de militants et de membres de l'association de défense des migrants Roya Citoyenne, étaient venus le soutenir. En première instance, Cédric Herrou avait écopé d'une amende de 3000 euros avec sursis, pour "aide à l'immigration clandestine". 

Je ne regrette rienCédric Herrou

Devant les caméras de BFM TV, à la sortie du tribunal, Cédric Herrou ce matin a déclaré : "J'ai l'impression de ne pas du tout être entendu par la justice. J'aimerais que la justice prenne acte de ce qu'il se passe sur le terrain dans la vallée de la Roya, prenne en compte ces demandeurs d'asile. Qu'est-ce qu'on me demande, en fait ? De dégager ces gens dehors ? (...) La justice est tout le temps en train de baffouer les droits des mineurs isolés. (...) Je ne regrette rien. Et ce n'est pas sous la menace que j'arrêterai, au contraire."

Au tribunal qui vient ainsi de lui donner "une peine d'avertissement", il rétorque : "Ils n'ont qu'à me mettre en prison, ce sera plus simple (...) je continuerai à me battre dans la prison (...) Je suis en colère, non pas parce qu'on s'acharne sur moi, mais parce qu'on est en train de perdre les fondamentaux de ce qu'est la France. C'est une politique d'extrême-droite, j'interpelle monsieur Macron, il faut qu'il se positionne là-dessus." Cédric Herrou a également annoncé son intention de se pourvoir en cassation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter