Air France : dix plaintes déposées et une vingtaine de suspects identifiés

SOCIÉTÉ
ENQUÊTE - L'enquête interne menée par Air France a déjà donné une liste d'une vingtaine de suspects dont trois sont directement impliqués dans les violences perpétrées envers les membres de la direction de la compagnie lundi. Une dizaine de plaintes ont été déposées.

Deux jours après les incidents chez Air France, au cours desquels deux cadres de la compagnie ont été brutalisés, une enquête interne a permis d'identifier une vingtaine de salariés comme impliqués dans ces violences, a indiqué mercredi une source proche du dossier. "Des responsabilités sont clairement en train d'être établies grâce aux images d'Air France et de l'aéroport, et aux images de presse qui tournent en boucle", a précisé de son côté une source proche de l'enquête, ajoutant que "les auditions des victimes et de témoins sont en train d'être menées".

Deux pilotes "complices de l'intrusion"

Parmi les salariés identifiés par la direction sur les vidéos et les photos, dix ont un mandat syndical FO ou CGT. Il s'agit essentiellement de membres du personnel au sol, de la maintenance et de l'activité cargo, mais également de deux pilotes et d'une hôtesse de l'air. "Deux pilotes, complices de l'intrusion des manifestants en ouvrant un accès avec leur badge" ont pu être identifiés ainsi que quatre personnes parmi les manifestants "qui arrachent une grille d'accès", selon la même source qui a ajouté que ces derniers sont "des membres de la CGT cargo". Une femme ayant "désactivé une caméra discrète à l'entrée de la salle (de réunion) a été identifiée comme faisant partie du personnel au sol".

Tous ne sont cependant pas impliqués de la même façon dans les incidents de lundi puisque seuls trois alariés ont été reconnus s'en prenant directement aux membres de la direction et aux agents de sécurité. Le travail sur les images se poursuivait mercredi et une "vingtaine de personnes" restaient à identifier. La direction d'Air France a fait savoir que des sanctions disciplinaires seront prises pouvant aller jusqu'au licenciement, tandis que l'enquête se poursuit.

A LIRE AUSSI 
>>  Dirigeants d'Air France agressés : ces images "font mal à la France", estime Valls
>> 
VIDEO - "Prenez-nous de haut !" : une employée d'Air France ignorée par ses dirigeants 
>>
 EN IMAGES - Air France : retour sur une folle journée
>> 
VIDÉO - Air France : les images du DRH poursuivi par la foule
 

Sur le même sujet

Lire et commenter