Le contrôle d'identité avant d'embarquer dans un avion est-il obligatoire ?

Le contrôle d'identité avant d'embarquer dans un avion est-il obligatoire ?

SÉCURITÉ - Ce lundi 22 janvier, Christian Estrosi s'est offusqué de ne pas avoir vu son identité contrôlée à l'aéroport avant d'embarquer dans un avion le ramenant dans sa ville de Nice. Une faute d'Air France ? LCI fait le point.

"Inacceptable", s'est emporté le maire de Nice sur Twitter. L'objet de sa colère : qu'Air France n'ait pas contrôlé son identité avant qu'il n'embarque sur son vol Paris-Nice ce lundi. "Je demande le rétablissement (du contrôle, ndlr) pour toutes les compagnies", a-t-il exigé. Comme lui, de nombreux voyageurs se sont étonnés ces derniers temps de cette absence de vérification, mais que dit la loi ?

Une invitation, pas une obligation

Face à la menace terroriste, les contrôles ont bel et bien été renforcés. Paris Aéroport avertit d'ailleurs que les temps d'attente peuvent être allongés lors de l'accès en zone d'embarquement. Mais pour des vols internes, ou à destination de l'espace Schengen ou de la Suisse, ces contrôles ne sont plus obligatoires. Sur son site, l'aéroport Charles de Gaulle explique ainsi qu'"il n’existe pas de contrôle de Police aux frontières pour" ces destinations, tout en précisant que "par mesure de sûreté", elle invite "les compagnies aériennes à vérifier (l'identité des passagers) avant l’embarquement.

Air France a décidé de son côté de ne plus mettre en place cette mesure à partir de ce lundi, selon nos confrères de Nice Matin. La compagnie aérienne leur a précisé "en avoir avisé les autorités compétentes". "La procédure visant à vérifier que le nom mentionné sur la carte d'embarquement du passager correspond bien à celui de la carte d'identité du passager" est selon elle "obsolète depuis le 1er novembre dernier et la fin de l'état d'urgence". Dorénavant le seul contrôle obligatoire est donc effectué lors du dépôt d'un bagage en soute... quand bagage en soute il y a.

"Les personnes qui se présentent à la porte d'embarquement sont censées être sécurisées, puisqu'elles sont passées à l'inspection-filtrage et qu'elles ont subi les contrôles habituels, c'est-à-dire un contrôle de leur bagage cabine au rayon X et parfois un contrôle d'éventuelles traces d'explosifs, justifie Gilles Leclair, directeur de la sûreté aérienne d’Air France, sur Europe 1. "Si tant est qu'elles ne soient pas la bonne personne en possession de la bonne identité, ne constituent pas un problème de sécurité lorsqu'elles montent dans l'avion."

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.