Air France : les pilotes mettent fin à leur grève

Air France : les pilotes mettent fin à leur grève

AERIEN – Au terme de deux semaines de grève, les pilotes d'Air France ont annoncé dimanche qu'ils levaient leur mouvement. Ils s'opposaient au développement de la compagnie low cost Transavia. Ils déplorent toutefois que les conditions du dialogue social ne soient pas réunies.

Sortie de crise à Air France. La compagnie aérienne va pouvoir reprendre une activité normale ou presque. Le premier syndicat de pilotes de la compagnie, le SNPL, a annoncé dimanche la fin du mouvement qu'il avait lancé deux semaines plus tôt. En revanche, l'autre syndicat représentatif des pilotes, le Spaf, a de son côté reconduit dimanche son préavis qui court jusqu'au 30 septembre. Dans ces conditions, le retour à un trafic normal, prévu mardi selon la direction, pourrait être contrarié.

"Les conditions du dialogue social ne sont aujourd'hui pas réunies, nous avons décidé de prendre nos responsabilités en levant le mouvement de grève", a commenté dimanche le porte-parole du SNPL, Guillaume Schmid, en annonçant la fin du mouvement de grève, affirmant dans le même temps vouloir "poursuivre les discussions dans un cadre plus serein".

Une revendication en suspens

Après avoir obtenu la suppression du projet de développement européen de la filiale low cost d'Air France-KLM, Transavia, une partie des pilotes de la compagnie avaient maintenu leur mouvement. En cause, le refus de la direction d'accéder à l'une de leurs principales revendications : la mise en place d'un contrat unique pour l'ensemble des pilotes d'Air France, incluant donc le personnel de Transavia. Un point de rupture sur lequel la direction de la compagnie n'a pas cédé au terme des négociations qui se sont achevées à 4 heures, cette nuit.

Affirmant maintenant vouloir reconquérir les passagers, dont beaucoup ont exprimé leur exaspération au rythme des annulations de vol, le PDG du groupe Air France-KLM, Alexandre de Juniac, a d'ailleurs réaffirmé dimanche la volonté de la direction de mener à bien le déploiement de sa filiale low cost à partir de la France. "Nous allons maintenant nous atteler au développement de Transavia en France avec l'ambition prévue. […] Nous allons pouvoir enfin lutter à armes égales avec les compagnies low cost concurrentes. Cette réforme est vitale", a-t-il ainsi commenté.

Une grève "incomprise et pénalisante", selon Manuel Valls

Si le Spaf, minoritaire, poursuit le conflit, le SNPL met ainsi fin au plus long conflit de pilotes qu'ait connu la compagnie. Ce mouvement a provoqué en moyenne l'annulation de plus de la moitié des vols d'Air France au cours des deux dernières semaines. Pour la compagnie, à la santé fragile , cela représente une perte considérable, la direction estimant que chaque jour de grève coûte environ "20 millions d'euros".

Le Premier ministre, Manuel Valls, s'est félicité dimanche de la fin de la grève et de la "ligne de fermeté du gouvernement" dans ce conflit, alors que l'Etat est actionnaire à hauteur de 16 % de la compagnie. "Il appartient désormais à toutes les parties de cette belle entreprise qu'est Air France de reconquérir la confiance de tous et [qu’elle reprenne] au plus vite son développement, notamment au travers de sa filiale Transavia France qui représente un atout indéniable sur le marché en plein essor du low cost", a-t-il déclaré dans un communiqué. Cette "trop longue grève" était "incomprise et pénalisait les usagers, l'entreprise et l'économie du pays", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Affaire Jubillar : pourquoi l’étau se resserre sur son mari ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.